La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de garino sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #987

garino
#987, le 26/02/2015 - 11:28

Personnel AED-TICE

Je remercie l'éducation nationale d'avoir lancé cette concertation nationale sur le numérique pour l'éducation.

Je suis AED-tice depuis 3 ans sur deux établissements, dans le département de l'Aude.
J'administre plus de 350 postes informatiques et j'assiste techniquement 140 personnels administratifs, techniques, d'encadrement et d'éducation.

À l'Éducation Nationale, il y a beaucoup de dynamique, beaucoup d'enthousiasme pour les projets numériques.
Je note également que, chaque année, l'Académie de Montpellier réaffirme ses engagements pour le numérique au service de l'apprentissage des élèves, au service des personnels administratifs, techniques, d'encadrement et d'éducation.

Chaque année, la part du numérique augmente considérablement dans les collèges à l'image de son rôle croissant dans nos sociétés.

Pour être conforme aux exigences techniques requises par l'Académie de Montpellier, pour respecter les calendriers, je dois redoubler d'efforts pour entretenir, faire évoluer les parcs informatiques et satisfaire les demandes d'assistances toujours plus nombreuses, toujours plus diverses auxquelles je cumule celle du secteur administratif ( je n'y suis normalement pas autorisé ).

Il me faut astucieusement automatiser le plus de taches possibles et récupérer le maximum de temps. C'est majoritairement sous ma responsabilité que se mettent en place ces stratégies d'optimisation qui permettront de respecter les objectifs fixés par le Rectorat.

Également, pour maintenir nos infrastructures et permettre leurs adaptations permanentes aux nouvelles techniques de partage, de mutualisation, de stockage et d'archivage ( webdav ), ma mission nécessite une veille technologique très importante.

Un des aspects essentiels de ma mission, support à tous les métiers des établissements, consiste aussi à pouvoir apprécier les demandes, les traiter, et les les intégrer à l'organisation générale : faire le tri entre "l'utile et l'inutile", "le signal et le bruit", le fondamental et le reste.

Un enjeu fondamental de ma mission serait de mieux promouvoir l'intelligence économique et l'informatique durable en diffusant de la documentation auprès du personnel, des élèves et en sensibilisant ceux-ci aux pratiques numériques d'efficacité énergétique, car l'Éducation Nationale est un énorme gisement d'économies.
Je note que les personnels que j'assiste, exécutent variablement mes conseils dans ce domaine, mais avec le temps, la confiance et en reprenant méthodiquement mes arguments, il y a des améliorations significatives.
Il faut beaucoup de temps pour que ces nouvelles contraintes, imprègnent l'organisation d'un établissement.

Pour agir en ce sens durablement, mon emploi doit l'être également.
J'insiste sur le statut de mon emploi qui ne peut plus être considéré comme équivalent d'un surveillant.
Ma responsabilité envers tous les personnels, la rigueur et la culture informatique indispensable pour contrôler l'ensemble des services informatiques, vont bien au-delà du profil AED et de la qualité précaire de mon contrat.
Ma mission nécessite désormais des compétences d'un excellent technicien jusqu'à celui, bien souvent, d'ingénieur, dans le domaine de l'administration des réseaux, de la programmation et du développement web.

Quelques remarques importantes : je découvre ma mission au fil du temps. Le passage du témoin est inexistant.
Je ne suis que partiellement consulté par mes supérieurs ( quand il y en a ), dans les choix technologiques et je ne suis pratiquement pas guidé dans le choix des logiciels. Je dois personnellement trouver les formations les plus adaptées à mon poste.
L'autonomie est la règle. Ce n'est n'est pas pour me déplaire, mais cela doit être considéré en tant que tel.

Le poste d'AED-tice est devenu stratégique, nécessaire pour la communauté éducative à tel point qu'il doit connaître une nouvelle réglementation et évoluer vers le statut de " tice " à part entière avec un contrat durable par une titularisation. Sans cela, ces chantiers d'envergures indispensables aux politiques seront menacés.

Ces postes requièrent des profils issus du " développement web ", car la notion de partage et de travail collaboratif sont inhérentes à cette discipline. Les administrateurs réseaux traditionnels communiquent encore mal sur leurs travaux et peinent à les diffuser. Finalement tout passera par le protocole " http " et les langages de programmation associés.

Parfois, on me soumet à cette phrase qui résume l'ignorance à propos de mon métier d'AED-tice.: " tu devrais aller voir ailleurs, ce n'est pas intéressant comme situation".
Pourquoi irais-je chercher ailleurs cet emploi qui est complètement justifié et qui me plaît.

Vive l'Éducation Nationale qui est le socle de notre liberté.

----------

Mme. Kroes , commissaire européen déclarait, dans le cadre de la semaine « Get On Line », pour favoriser la recherche d’emploi en ligne, que «l’absence de compétences numériques est une nouvelle forme d’illettrisme. Quand j’étais enfant, il s’agissait d’apprendre à lire et à écrire. Aujourd’hui, il faut apprendre à faire des recherches sur l’internet et à programmer ».

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée