La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de SNUipp-FSU sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #913

SNUipp-FSU
#913, le 17/02/2015 - 12:00

Numérique à l’école : ce qu'en dit le SNUipp-FSU

L'entrée du numérique à l'école ne se décrète pas. Elle se prépare et s'accompagne.

En la matière, ce n'est pas l'outil en tant que tel qui permet aux élèves d'obtenir de meilleurs résultats mais l'usage qui en est fait, et ce sont les enseignants, professionnels, médiateurs, qui doivent avoir la main. Dans ce sens, il est indispensable qu’ils soient formés et fortement accompagnés, ce qui nécessite un effort sur le long terme pour les aider à s’adapter, à se familiariser avec les outils numériques puis à en intégrer les fonctionnalités à leurs pratiques.  Les supports numériques ont toute leur place à l’école à condition que les objectifs et leurs modalités d’usage soient mis au service d’une activité réelle.

Dans l'absolu, les usages pédagogiques liés aux nouvelles technologies sont variés :

  • L'utilisation des TBI et des classes mobiles permet d'enrichir le cours et d'accéder à des ressources riches, variées et de grandes qualités ( Ressources de musées comme celui du Louvres, utilisation de cartes, de tableaux pour les mathématiques...). Elle permet d'alterner des formes interactives, collaboratives avec des temps plus individualisés.
  • Le numérique permet également aux élèves de se lancer dans des recherches documentaires, de s'exercer au traitement de texte, de travailler de manière individuelle sur des logiciels d'apprentissages ou de révision.
  • Le recours à Internet et à un mode de communication de notre temps permettent des échanges à distance (journaux, blogs, sites, tweets ...) et facilite l'apprentissage des langues vivantes notamment avec le E-Twinning.
  • L'aspect multimodal de ces outils (sons, images, textes) diversifie les entrées dans les activités et peut ainsi aider certains élèves vers un meilleur investissement scolaire.
  • La mutualisation d'outils (comme par exemple sur le site INJA) permet de mieux adapter son enseignement aux élèves en situation de handicap. Les «jeux sérieux» peuvent aussi constituer des outils porteurs de savoirs.

Propositions pour que tous les élèves puissent bénéficier des effets positifs de l'utilisation du numérique.

  • Garantir partout l’accès au très haut débit, donner la possibilité de s’équiper pour mener à bien des projets intégrant les outils numériques, assurer la maintenance… l’Etat prescrit, mais qui doit payer ? Réussir l’école numérique, c’est poser la question des financements. Il faut préciser et clarifier les responsabilités de chacun.
  • Quand les écarts de financement des écoles peuvent aller  de 1 à 10 en matière de fonctionnement  et  d’investissement, il faut réduire les inégalités en créant  un  fonds  de  péréquation  afin  d'aider  les communes qui en ont besoin.
  • Donner une possibilité d’accès à chaque enseignant, notamment sous forme de prêts, à tous les équipements (TBI, classes mobiles, vidéo projecteurs, tablettes…) et ressources utiles en fonction du projet ou des séquences pour lesquelles il juge utile le recours au numérique.
  • Pour gagner du temps et se repérer dans une offre pléthorique, les enseignants doivent avoir accès à des ressources organisées, gratuites et accéder rapidement aux bons liens, pour trouver la bonne ressource au bon moment.
  • Mettre en place un observatoire de l'équipement et des pratiques pédagogiques permettrait d'assurer de la transparence.

 

Aucun argument pour

La consultation est fermée

1 argument contre ∨

Scenekar
#940, le 18/02/2015 - 22:45

Tout à fait d'accord pour plus de formation pour les enseignants, des équipements adéquats et du personnel de maintenance. Mais pour quoi faire ? quelle utilisation du numérique ? quelle plus value ? Car je vois beaucoup d'utilisation du numérique par exemple lors de recherches documentaires sans réflexion sur la démarche et les nouveaux enjeux du numérique, fiabilité des sources, citation des sources ...etc...Un véritable cursus numérique notamment info-documentaire me paraît indispensable. (paroles de documentaliste)
 

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée