La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de 137 sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #782

137
#782, le 10/02/2015 - 21:46

Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves-137-1423601754

Qui me pose une question ? : La Direction du numérique pour l’éducation

Quel est le titre ? : Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves

Quelles sont les questions posées? :
Dans ce nouveau contexte, les questions posées sont :

  • De quelle manière le numérique peut-il contribuer à l’amélioration des apprentissages et à la réussite des élèves ?
  • Quels sont les besoins en termes de ressources, d’accès et d’équipements permettant d’atteindre ces objectifs ?

On peut commencer par se demander comment la Direction du numérique pour l’éducation pourrait proposer autre-chose que le numérique pour l'éducation … mais admettons que cette direction puisse prendre du recul sur sa fonction exacte et se poser des questions sur l’opportunité à faire ou non. Mais nous verrons plus loin.

Le titre : Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves
rapprochements audacieux !
Le numérique : un ensemble de techniques et outils, les apprentissages : constituant je pense une des fonctions principales de l'enseignement ,et la réussite de tous, un beau rêve, un but ou un gros mensonge ? On peut se poser la question d'autant plus qu'à la fin dans les questions posées il vient : De quelle manière le numérique peut-il contribuer à l’amélioration des apprentissages et à la réussite des élèves ?
 la réussite de tous les élèves est réduit à  la réussite des élèves.
Le 'tous' a disparu. On se demande pourquoi ? Éclair de lucidité ? Manque de place ? Correction mal relue ?
C'était la première question, l'autre est très intéressante bien que triviale :
Quels sont les besoins en termes de ressources, d’accès et d’équipements permettant d’atteindre ces objectifs ?
Triviale en effet, quels moyens se donner pour que le numérique améliore les apprentissages pour obtenir la réussite de [tous] les élèves ?

Ce qui l'est moins c'est que cette question suppose que la première question non seulement a trouvé une réponse mais qu'elle est résolue. En effet, c'est dit dans le texte : les expérimentations l'ont prouvé, [elles] ont montré que l’usage bien pensé d’outils et de ressources pédagogiques numériques rend les enseignements plus stimulants, plus attractifs et augmente la motivation, l’activité et l’engagement des élèves dans leurs apprentissages.
Dès lors que me demande-t-on ? De valider des expérimentations ? D'en refaire ? D'en proposer d'autres ?
Et dans cette seconde question pourquoi m'interroger sur les ressources nécessaires, les moyens .. qu'est-ce que je peux y faire ? Prêter mes machines, configurer un réseau d'école ? Passons sur cette étrangeté qui dépasse mon faible entendement.
Il semble bien que l'affaire est entendue : le numérique est une technique qui aide à l'apprentissage. On peut pourtant se poser la question de la réussite ?
Est-ce que c'est « l’activité et l’engagement des élèves » constatées lors des expérimentations qui la détermine ? Les joyeux élèves auront-ils une note en fonction de leur « activité » et de leur « engagement »?
Est-ce qu'on ne découvre pas sous ce propos en apparence sibyllin, une signification cachée et quelque peu insolite ? Le numérique donnerait-il aux élèves l'envie d'apprendre que les professeurs ne sauraient pas susciter ?
Donc le numérique serait la béquille destinée à ceux qui ne réussissent pas ? Dont les professeurs ne parviennent pas à délivrer l'apprentissage ?
Dans ces conditions, le numérique serait réservé aux cancres, ceux qui ratent. Les autres n'en ont pas besoin.
Faisons donc des classes de cancres avec des outils numériques à « l’usage bien pensé » pour les plus nuls, ils deviendront bons, ils réussiront : les expérimentations le prouvent.

Quelle merveille ! Enfin résolu le désastre de l'école des héritiers.  Les riches vont être enfin rattrapés par des classes de pauvres (on dit les défavorisés – je présente mes excuses que je vous prie d'accepter vous que je choque par l'usage d'étymons hérétiques) et tout le monde va devenir riche dans une génération.
ALLELUIA

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée