La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Cyril sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #759

Cyril
#759, le 10/02/2015 - 07:48

De grâce, n'en faites pas des consommateurs.

Bonjour,

Il serait fort pertinent d'établir les priorités et donc ne pas mettre la charue avant les boeufs (ou la souris avant le port).

Car il y a une base, une idée fondatrice sur laquelle doit impérativement s'appuyer l'enseignement numérique à l'école et qui tient en une seule phrase:

"La machine est au service de l'homme."

Cette vision est absolument essentielle et je vais même jusqu'à prétendre que la perdre de vue pourrait mettre nos démocraties en danger. En effet, il sera captital dans le futur proche, celui de nos enfants, de comprendre le fonctionnement des outils informatiques si on veut espérer avoir une influence quelconque sur le cours des choses, car il n'y a pas deux mondes, celui du numérique d'un côté et celui des hommes de l'autre.

Hors, on constate présentement que la plupart des gens, y compris les jeunes, ne sont souvent que des consommateurs. Les tablettes, ces Minitels 2.0 que l'on veut introduire dans les écoles sont très représentatives de cet état d'esprit. Bien sur, on pourrait en rester là, cela serait si confortable. Laisser à Google le soin de définir le web, laisser à Microsoft le soin de décider ce qui est bon ou non pour nos machines, laisser le soin à un algorithme opaque de compter le nombre de votes à la présidentielle.

On pourrait faire cela. Ou bien enseigner à nos enfants comment tout cela fonctionne afin qu'ils puissent en (re)prendre le contrôle.

De quoi est composé un ordinateur, quelle est la séquence de demarrage. Comment fonctionne les reseaux, quelle différence entre le World Wide Web et Internet, que l'informatique est bien plus vaste que les microcosmes Windows/Apple et que la sécurité d'une machine ne se résume pas à l'installation d'un anti-virus ou que le "cloud" n'est décidement pas un petit nuage blanc et innocent, etc, etc.

A ce stade, je supplie le lecteur de lire ce billet écrit par un professeur anglais, dont voici le lien original en anglais donc, et dont le titre est éloquent: "Les enfants ne savent pas utiliser un ordinateur..."

http://www.coding2learn.org/blog/2013/07/29/kids-cant-use-computers/

Ou sa traduction en français:

https://nicolaslegland.wordpress.com/2013/08/15/les-enfants-ne-savent-pa...

Enfin, on doit aussi faire le lien entre l'informatique et d'autres matières. En social, on peut expliquer que la philosphie du logiciel libre peut s'appliquer dans d'autres domaines que la science informatique, on peut aussi faire de l'histoire, expliquer par exemple sur quoi est bâtie le système d'exploitation d'Apple pour en arriver à la genèse de Unix, parler de Tim Berners-Lee, Jimmy Wales ou autres Linus Torvalds et Andrew S. Tanenbaum, faire du droit en parlant aussi de la notion de copyleft, licence GPL et autres.

Alors de grâce, apprenons à nos enfants non pas (seulement) à se servir de l'informatique mais à la comprendre et pour cela ils ont absolument besoin, à la maternelle, de maitriser d'abord et avant tout le language de ceux qui fabriquent les machines.

Merci.

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée