La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Antoine Desaulnes sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #754

Antoine Desaulnes
#754, le 09/02/2015 - 22:40

Interdire le wifi dans les établissements scolaires : pour développer un numérique non pathogène.

Apportons un élément clé (bien que minimisé ou absent) au débât actuel! De quels types d'équipements ont besoin les établissements scolaires pour déployer le numérique ? L'accès à internet et la mise en réseaux sont des éléments essentiels du passage au numérique, mais les moyens techniques à utiliser sont à prendre en compte. En effet, les ondes associées aux réseaux wifi sont particulièrement néfastes et destructrices pour les êtres vivants. Ce n'est pas une hypothèse, mais un fait avéré par de nombreuses expériences et études scientifiques. Pour vous éviter une pesante bibliographie je vous invite à consulter deux articles :

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/12/01/micro-ondes-le-wi-fi-tueur-...

et surtout : http://www.cnetfrance.fr/news/une-experience-menee-par-des-lyceennes-dan...

Pour ceux qui n'ont pas la patience de lire l'article ci dessus, il suffit d'observer les photographies en milieu de page : elles sont éloquentes.

La wifi n'est pas un choix responsable, elle met en danger l' équilibre biologique des jeunes et bien évidemment leurs facultés de concentration. Pour information (exemplaire) la wifi a été supprimée à la B.N.F. (Bibliothèque nationale) à cause de ses effets dévastateurs sur les employés.
 

Ainsi je propose, d'intégrer au projet de l'école numérique, l'interdiction d'équiper les établissements scolaires en réseaux wifi, au contraire il faut préférer  les cables (ethernet) ou la fibre optique. Ceci pour que l'école reste un environnement de travail serein et non pathogène....

1 argument pour ∨

Antoine Desaulnes
#833, le 15/02/2015 - 15:51

Les effets nocifs des ondes électromagnétiques ont été découverts dès leurs origines avec les personnes qui travaillaient à proximité des radars...
Par la suite de nombreuses études scientifiques ont montré les effets biophysiques des champs non-ionisant.

Quelques sources :

http://www.bioinitiative.org/table-of-contents/

http://www.robindestoits.org/Etudes-et-rapports-cerveau-sang-sperme_r29....

http://www.robindestoits.org/WI-FI-A-L-ECOLE-DANGER-lettre-de-Robin-des-...

Il ne faut pas exposer les jeunes générations ni au wifi ni aux ondes télécom des portables.. L'école deviendra alors une "zone blanche", dénuée de perturbations électromagnétique... Les corps et les cerveaux des générations futures sont ce qu'il a de plus précieux pour notre pays...

http://www.robindestoits.org/Augmentation-de-50-des-tumeurs-du-cerveau-c...

La consultation est fermée

4 arguments contre ∨

gtouze
#773, le 10/02/2015 - 14:19

Sur l'expérience des lycéennes danoises, on peut lire par exemple : http://blogs.univ-poitiers.fr/n-yeganefar/2013/06/02/wifi-et-cresson-ne-...

 

Vincent Courtois
#766, le 10/02/2015 - 12:16

Et il ne faut pas oublier que les dégâts sont minimes et comme dit plus haut cela fait plus de 50 ans qu'on baigne dedans. Il ne faut pas etre paranoïaque non plus. Sur l'expérience des lycéennes effectivement et je le souligne encore, on ne connait rien du protocole expérimental, et rien ne nous dit que les plantations qui ont mutés ne sont pas liés à une autre cause que le WiFi, on ne peut pas dire avec certitude si le WiFi est dangereux ou non. Mais dans ce cas là arrêtons de fumer ? de boire ? ou même de manger des céréales vu qu'il y'a un faible pourcentage d'OGM dedans ! Ne mangeons plus de salades, on ne connait pas la qualité des terres ni le pesticide utilisé ?
...  De plus le WiFi est plus économique que d'acheter une tonne de cable ethernet. C'est vrai, ce ne sont juste des ondes et du sans fils, alors que les cables sont du plastiques fait à base de pétrole ! Qui ont un impact sur le recyclage, on ne peut pas tout recycler du cable peut être ? 
Le WiFi serait plus économique et les élèves pourront avoir accès à Internet : sachant qu'ils auront ainsi accès à des encyclopédies libres pour leurs travaux comme Wikipédia ! 

brasilpassion
#758, le 10/02/2015 - 00:10

C'est effectivement problématique ... Mais franchement, les deux articles que vous proposez ne sont pas d'une fiabilité remarquable : une expérience de lycéennes de 15 ans dont on ne dit pas grand chose sur le protocole expérimentale et une étude assez peu concluante, si ce n'est dans des conditions extrêmes, dont on voit mal comment elle pourrait se reproduire en classe. Évidemment, l'idéal serait de câbler tous les établissements et d'accessoirement, bannir les portables des poches. Et pour la qualité des spermatozoïdes, il s'agit aussi de veiller à la qualité des emballages plastiques, aux pesticides et à toute une gamme de pollutions diverses et variées qui font qu'une étude pasteurienne ( qui associe à une conséquence à une seule et unique  cause), c'est très compliqué d'en arriver à un résultat probant, tellement il devient compliqué d'avoir un témoin sain, non-exposé aux autres pollutions qui produisent les mêmes effets.

Grégoire Meyer
#756, le 09/02/2015 - 23:01

C'est un argument très intéressant, et en premier lieu je vous remercie d'évoquer ce sujet, car moi aussi je trouve qu'il est trop ignoré ou contourné.

Premièrement, sachez que les ondes Wifi sont fondamentalement des ondes radio, et on baigne dans de telles ondes depuis, pfiou... cinquante ans? A ce que je sache on ne s'est jamais plaint des ondes radio. Après je ne vais pas être de mauvaise foi j'admets qu'à forte dose cela peut être nocif, surtout lorsque l'on pose ses fesses sur un routeur wifi pendant quinze jours. Sérieusement, pensez-vous que les jeunes vont étudier assis sur une source puissante d'ondes?

Les ondes wifi se dispersent rapidement, et le taux d'ondes baisse rapidement quand on s'éloigne du routeur. Donc dans les classes ou dans la cour, ce sera assez faible voire très faible.

Et puis pour cet article sur les ondes wifi qui baissent la qualité des spermatozoïdes c'est pas plus mal, on est déjà 7 milliards, c'est 5 fois trop (et ne faites pas votre vierge effarouchée, vous savez au fond de vous que c'est tristement vrai).

On baigne dans les ondes électromagnétiques depuis des décennies, apporter le wifi à l'école ne changera rien, le niveau d'ondes dans la rue est déjà au dessus des seuils de recommandation. 

La consultation est fermée

La consultation est fermée