La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Laurent Jeannin sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #568

Laurent Jeannin
#568, le 03/02/2015 - 12:00

Accessibilité aux ressources ? la technique n'est pas prête, n'est pas intégrée en grand nombre aux établissements, les ENT et les tablettes vont entrer en concurrence....

Accessibilité aux ressources est une belle vision, mais pas une réalité de terrain, savoir gérer les ENT (Environnement Numérique de Travail), plusieurs millions d'euros investis, avec des résultats mitigés, qui fournissent des ressources, une organisation, une structure, mais qui ne sont pas porté dans les tablettes par une appli, sauf par un navigateur Internet et donc retour au pb de la connectivité et les éditeurs qui doivent conserve un modèle économique qui permettent de ne pas "tuer" le monde de l'édition par un livre numérique à 0,89€ distribué à tous. La technique permet aujourd'hui de penser des dispositifs offline et online qui permettent que les ressources soient dans les ordinateurs ou tablettes et accessibles même sans ordinateur. Ne serait-ce pas important de poser le problème autrement :

1) avoir un accès online et offline des ressources

2) penser l'environnement de l'élève : exemple, aujourd'hui beaucoup de travaux sur l'organisation à la mode : la classe inversée. Un des résultats est : si l'espace structurel de la salle n'est pas organisé pour ce type d'activité, alors le résultat n'est pas celui attendu : collaboration, travail en mode projet... donc avec des ressources accessibles qui favorisent le travail en groupe mais qui reste dans un espace cloisonné avec des tables informatiques, chaque table en rang d'oignon... Il faut regarder le TBI : Tableau Blanc Interactif => résultat 3 à 4 000 € par TBI, qui reste installé dans une salle classique sans possibiliter de bouger les tables, d'organiser l'espace différement et donc cela conserve un vours magistral...

3) uen formation validée, acceptée et supportée par l'inspection. Si l'inspection n'est pas impliquée, alors la formation des enseignants ne conduira que peu de modification de pratique en situation

4) un accompagnement de terrain : modifier des pratiques nécessite un accompagnement au changement et des conditions pour le faire.

5) la possibilité par l'enseignant de créer ses propres ressources et les diffuser en 1 clics à ses élèves. Accès à tous les ouvrages et ressources Internet pour l'enseignant, et un outil lui permettant de fussioner ces ressources et les diffuser en 1 clics à tous les élèves avec accès sans Internet.

Merci pour votre retour,

 

 

 

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée