La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de PC31 sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #555

PC31
#555, le 02/02/2015 - 17:46

Numérique en primaire

Je suis absolument CONTRE le numérique en primaire.

Les élèves doivent apprendre à lire, écrire et compter afin d'avoir des bases un tant soit peu correctes pour le RESTE DE LEUR VIE.

On leur demande une claculette à l'école ! Soyons courageux et osons dire ce que nous pensons.

les élèves que je retrouve au lycée sont incapables de seulement imaginer l'ordre de grandeur du résultat d'un calcul ,même simple.

Ils se jettent SANS REFLECHIR sur la calculette même pour une opération simple (vécu) 50 divisé par 1 !

ou sur leur téléphone car c'est le "truc à out faire" et ne prennent même pas d'autre objet pour aller en cours, les mains dans les poches.

 

1 argument pour ∨

Alain D
#854, le 15/02/2015 - 18:01

Bah oui.

Et je suis aussi contre l'usage du cahier et des livres.

Les élèves doivent apprendre par coeur. L'utilisation de livres gêne leur entraînement à la mémorisation.

D'ailleurs, je suis contre l'école : rien ne vaut l'expérience de la vie.

Le délire va s'arrêter où ?

La consultation est fermée

11 arguments contre ∨

fpar
#904, le 17/02/2015 - 10:08

Malheureusement ce genre d'argument est régulièrement entendu chez certains collègues. Le problème est à mon avis la conception qu'ont certains collègues de la liberté pédagogique : liberté d'enseigner comme il y a  50 ans, liberté de ne pas se remettre en question, liberté de ne pas appliquer certains pans du programme. Ces collègues ont-ils leur place dans l'éducation nationale ? La fonction publique est grande, facilitons les ponts entre ses différentes composantes pour que ces collègues trouvent leur place ailleurs !

Yves NOTIN
#881, le 16/02/2015 - 12:19

Cette demande, qui s'oppose aux programmes d'enseignement depuis 15 ans, n'est même pas étayée par des arguments tirés d'une étude scientifique. Je pense qu'il faudrait relever le niveau de cette consultation.

Il n'est pas sérieux d'affirmer que le numérique empêche les élèves d'apprendre à lire, écrire et compter.

La question n'est plus " Doit-on utiliser le numérique à l'école ?" mais " Comment utiliser le numérique à l'école de façon efficace ? "

Thomas Fleith
#879, le 16/02/2015 - 10:57

Je me demande si le problème ne vient pas de certains profs du secondaires, mal formés au numérique.

J'ai par exemple entendu parler d'un prof de maths en lycée dont les élèves, incapables de réfléchir, se jetaient sur leur calculatrice pour le moindre calcul (genre 50/1, incroyable mais VRAI).

Vincent Frammery
#561, le 02/02/2015 - 23:59

Résumer le numérique par une calculette ou un téléphone est un peu réducteur...

Il faut différencier le numérique, qui doit être l'outil de l'enseignant, de l'environnement dans lequel nous vivons et que l'école doit pouvoir contenir afin de ne pas parasiter l'enseignement.

Le numérique met à disposition de bons outils, permet de faire émerger la curiosité, la comprehension de certaines choses, la résolution de problème par la réflexion.

Une simple régle ne fait pas vraiment rêver pour mesurer une distance. Poser le problème à enfant qui sait que son robot ne doit pas dépasser une certaine distance pour ne pas tomber de la table sachant que chaque itération de mouvement représente un certain nombre de centimètre. Et bien l'enfant prendra en main l'objet, testera le mouvement de base, mesurera la distance et essaiera de lui meme  d'empêcher la chute.

Le numérique, ce sont de nouveaux outils qui peuvent permettre des expérimentations un peu différente. Je ne dis qu'il faut généraliser ce genre d'outil mais il faut y réfléchir.

 

Stéphane
#861, le 15/02/2015 - 18:57

Je ne sais pas quelle image vous avez du numérique à l'école, apparemment une utilisation mécanique de téléphones, de calculettes (là il va falloir quand même vous renseigner sur la signification de numérique!!), dénuée de toute réflexion. Or le numérique que nous nous efforçons de développer et d'accompagner à l'école est justement tout le contraire. Il est là pour permettre aux élèves à apprendre mieux en choisissant les outils les plus pertinents . Le numérique à l'école prépare les élèves à l'utilisation de tous ces outils de façon responsable et citoyenne.

Le numérique facilite, dans certains cas (bien évidemment le numérique n'est pas magique et doit être utilisé à bon escient), les apprentissages, la compréhension. Il donne confiance aux élèves et les motive, développe leur créativité.

Nous sentons bien dans vos quelques lignes une colère envers des élèves irrespectueux ou démotivés arrivant dans vos cours .

Est-ce la faute du numérique en primaire??

Ne faudrait-il pas se demander plutôt pourquoi ces élèves en sont arrivés là? Bien sûr pour ça il faut commencer par se remettre soi-même en question, qualité première d'un enseignant du premier comme du second degré...
 

Bécourt
#851, le 15/02/2015 - 17:45

Et pouquoi ne pas revenir aux tablettes d'argile et au calame de l'Antiquité?

Doit-on supprimer l'accès des élèves à toutes les connaissances accessibles via l'Internet?

Il faut vivre avec son temps: le numérique n'empêche pas la réflexion et son usage raisonné, dès la maternelle. Le numérique n'a jamais empêché d'apprendre à lire, écrire et compter de façon efficiente.

Rappelez vous les réactions des instituteurs et autres pédagogues lorsque les tableaux noirs se sont généralisés! On présumait alors que ce nouvel outil allait mettre à mal l'enseignement du lire, écrire et compter...

 

Manu MAI
#859, le 15/02/2015 - 18:43

L'école elementaire est là pour apprendre les bases de leur vie future, vous dites.

c'est vrai que le numérique n'est pas présent partout à l'heure actuelle, et cela risque même de ne pas se développer.

Soyons sérieux...

 

Pierre Marie
#857, le 15/02/2015 - 18:32

Pour ma part, je serai pour remplacer les professeurs du secondaire par des MOOCs ! ;-)

BL
#856, le 15/02/2015 - 18:21

Et bien les neurosciences nous ont appris assez récemment que pour bon nombre d'individus le cerveau pouvait très bien ne pas être capable de percevoir ces ordres de grandeur de nombres et de quantités.

Ceci exactement comme pour les dyslexiques où les mots écrits ne sont jamais mémorisés puisque le cerveau ne le peut pas.

Dans ce cas les outils de compensation numérique sont indispensables.

Bien sûr que ça aide d'avoir des facilités en calcul mental et d'appréhender l'ordre de grandeur, mais finalement le plus fondamental c'est de savoir quelles opérations mettre en oeuvre pour résoudre le problème et de le résoudre.

Si en plus pour le faire on sait utiliser un tableur... un smartphone... C'est plutôt malin, non !

Vous êtes nostalgique de l'école de votre enfance.

Manu MAI
#865, le 15/02/2015 - 20:47

En primaire, on apprend aux élèves ce qu'est un troll sur les forums.

Anonyme'
#557, le 02/02/2015 - 19:11

Personnellement je pense que cela devrait etre autoriser pour des activiter en dehors des controles et certains cours . Le numerique est une bonne chose pour les eleves tant qu'ils ne l'utilisent pas execivement. 

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée