La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de dpasco sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #469

dpasco
#469, le 29/01/2015 - 11:14

Renforcer les liens entre enseignants, développeurs et chercheurs

Les travaux de recherche dans le domaine des interactions Homme-Machine ont permis l'émergence d'un ensemble de technologies. Des applications ont été conçues par des développeurs informatique visant des apprentissages dans diverses disciplines scolaires. De nombreux témoignages existent d'enseignants utilisant ces technologies et ces applications avec leurs élèves en classe. Pour autant, dans la majorité des cas, ces enseignants n'ont participé ni à la conception de ces technologies, ni au développement de ces applications. Ils adaptent du mieux possible et souvent avec succès ces nouveaux outils à la réalité de leurs situations d'enseignement. Pour autant, ces outils numériques ne répondent pas de manière spécifique aux problèmes concrets d'apprentissage qu'ils rencontrent avec leurs élèves dans leur classe. Un rapprochement entre chercheurs, développeurs et enseignants est un défi nécessaire pour permettre, en autre, (1) l'émergence de dispositifs numériques d'apprentissage répondant aux problèmes concrets rencontrés par les enseignants, (2) une évaluation de la capacité réelle des nouvelles technologies à promouvoir l'apprentissage des élèves en salle de classe et, (3) une réflexion collaborative sur les usages du numérique à l'école nourrie de la réalité de l'enseignement et des résultats de la recherche. 

 

1 argument pour ∨

Céline Tassart
#502, le 30/01/2015 - 15:49

C'est parfaitement exact. Je me suis équipée d'un manuel numérique de maths sans savoir que je ne pourrais pas en obtenir des extraits papiers, (comme je le faisais à partir des scans de la version papier à l'ancienne que je me suis tuée à faire pdt mes vacances). La manipulation du logiciel à la maison sur mon ordi parait aisée, et en cours sur tableau blanc, on ne voit rien, entre les écritures trop petites, et les taches dues aux reflets du vidéoproj sur la surface lisse, et j'en passe... bref ! presque moins bien que ma version scannée ! Il est évident que les profs doivent participer à l'élaboration (desiderata pas forcément les mêmes que les dadas des informaticiens) et aux tests surtout, en grandeur nature de ces logiciels.

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

La consultation est fermée