La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Bruno DUBO sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #464

Bruno DUBO
#464, le 28/01/2015 - 22:43

Créer un dispositif spécial pour les élèves dyspraxie, dyslexie... ou présentant des troubles d'apprentissages

Bonjour à tous,

 

Etant professeur de langues vivantes étrangères espagnol, récemment j'ai pu faire le constat que nous ne disposons pas assez de moyens techniques pour aider les élèves en difficultés d'apprentissage, les déficients visuels ou auditifs. Grâce au numérique, nous pouvons aujourd'hui rendre les cours beaucoup plus attractifs et mieux adpatés à certains profils. 

Nous devons maintenant impulser une nouvelle pratique pédagogique incluant une participation active des élèves aux cours grâce aux boîtiers de vote par exemple et de donner aux élèves l'opportunité d'utiliser tout appareil numérique de manière contrôlée soit pour enregistrer un cours, partager des donnés sur un sujet, s'entraîner aux différents types d'évaluation en ligne pour améliorer le niveau scolaire...

Tous les élèves "dys", déficients visuels ou auditifs de chaque académie devraient bénéficier d'une ardoise numérique leur permettant d'avoir plus d'accessibilité aux cours en utilisant le son ou la vidéo pour les consignes, l'image pour expliciter le texte... Hors le constat est tout autre.

Bien entendu les moyens humains sont déjà utlisés pour leur accompagnement scolaire mais certains élèves ne veulent plus suivre ce chemin de peur de se voir ridiculiser par leur handicap.

Je pense que les outils numériques seront l'occasion pour eux de s'émanciper davantage, de sentir plus à l'aise en salle de classe grâce à une pédagogie plus adaptée.

Je tiens à encourager tous ceux et celles qui militent dans ce sens pour parvenir à "une véritable école pour tous" qui reste toujours une des priorités nationales malgré le manque de moyens.

BD

1 argument pour ∨

Nicolas Demengeon
#975, le 24/02/2015 - 02:50

Tout à fait d'accord. Cependant, il faut prévoir un sérieux encadrement et accompagnement dans l'utilisation des outils proposés. D'après ce que j'observe dans mon établissemnet - et je participe au dispositif - les élèves dys-, munis de tablettes, vont en priorité vers ce qui rend leur concentration encore plus difficile : jeux, réseaux sociaux, streaming de musique ou vidéo.

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée