La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de michel suret-canale sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #400

michel suret-canale
#400, le 26/01/2015 - 19:31

Le vrai défi, c'est la formation (permanente) des enseignants, en particulier sur les TIC

Il y a souvent une méprise de vue concernant les TIC. Il n'y a pas de magie dans les TIC, mais juste des outils capables de gérer énormément d'informations, de les faire circuler sur la panète entière en temps réel, et d'exécuter des algorithmes très complexes à une vitesse phénoménale. Les TIC ne pensent pas, pas plus que les livres ne pensent. Il faut être très vigilant à ne pas tomber dans la mystification qui consiste à (nous faire) croire que le marteau va planter le clou, que la scie va couper l'arbre. 

En vérité, ce qui est donné au départ, dans le rapport entre un utilisateur et son ordinateur, c'est que c'est l'ordinateur qui est l'opérateur et non son utilisateur ! L'utilisateur peut "reprendre la main" mais pour passer d'une posture de simple consommateur à celui de réel opérateur, il y a la nécessité d'un apprentissage culturel critique.

 

La connaissance n'est pas une accumulation de données, encore moins sur un disque dur, elle réside dans la capacité à comprendre mémoriser faire jouer des liens entre des données. Introduire les TIC et donc des ordinateurs dans les établissements d'enseignement, sans prendre en compte ce fait fondamental, ne servirait qu'à augmenter les marges de profits des industriels et renforcerait la posture de consommateur de produit fussent ils culturels de nos jeunes citoyens en devenir.

 

La solution c'est de renforcer l'enseignement, de renforcer l'apprentissage de l'esprit critique dans le(s) champs de l'enseignement, et donc d'aider les enseignants en leur permettant de se perfectionner tout au long de leur carrière, dans le domaine des TIC comme des autres. Mais il ne faut pas éluder la question de la vraie complexité des TIC, et de la difficulté à  les utiliser non pas comme consommateur mais comme citoyen apte à en avoir une vison critique. A cette condition, les TIC sont des outils absolument extraordinaires du point de vue pédagogique. Sans cette condition elles ne sont qu'un levier d'accélération de la consommation de produits sans supplément de sens, voire de "produits à sens perdu".

Michel Suret-Canale

Maître de conférence honoraire en sciences de l'information et de la communication 

Docteur en Arts et Sciences de l'Art, Paris I Panthéon Sorbonne

 

1 argument pour ∨

olivier LAXENAIRE
#406, le 27/01/2015 - 11:04

Le discours ambiant nous fait croire que l'usage du numérique fera des miracles. Mais rappelons que l'ordinateur n'est qu'un outil comme un autre.

C'est un ancien professeur d'informatique qui vous en parle avec près de 12 ans d'expérience sur le sujet. Etudier ou utiliser l'informatique ne fait pas des élèves plus intelligents.

La pédagogie, par contre, leur permet d'arriver au plus haut niveau possible. Que se soit avec du papier, de la pâte à modeler, des outils ou des ordinateurs...

 

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée