La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de numerique à quel degré sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #39

numerique à quel degré
#39, le 20/01/2015 - 20:09

des limites de l'équipement numérique

On parle de plus en plus d'équipements de tablettes dans les établissements et à tous âges... mais l'on ne trouve que rarement voire jamais d'informations claires sur les points suivants :

 

- qu'en est il des ondes dans les établissements scolaires ? La multplication de tablettes connectées en même temps, de routeurs et autres systèmes producteurs d'ondes est elle compatible avec un milieu scolaire ? Un usage sans ondes n'est il pas à privilégier ?

- les écrans sont plus que vivement déconseillés avant six ans et les études montrent une baisse de créativité et de développement cognitif s'ils sont trip employés. N'y a t il pas un âge limite en deçà duquel leur usage devrait être restreint à l'école ? ...

- utiliser le numérique est une bonne chose mais faut il vraiment passer au tout numérique (livres, écrits....) au vu des études qui montrent une augmentation des troubles visuels (en Asie nottamment), des études qui montrent l'impact néfaste de la lumière bleue des écrans sur la qualité de sommeil et la qualité  de concentration des personnes sur écran...

- y a t il a respecter un principe de précaution sur les durées et usages...  Il y a un manque évident de compilation de données et de textes de références sur le sujet du numérique, non dans son aspect pratique et pédagogique, mais dans son aspect simplement matériel et de santé publique....

6 arguments pour ∨

Bernard Yor
#890, le 16/02/2015 - 17:36

Le numérique doit être une aide, un moyen, peut et doit compléter les moyens traditionnels.

Eiffel
#456, le 28/01/2015 - 20:24

Entièrement d'accord au sujet des perturbations électromagnétique. Le problème n'est pas de savoir si elles sont dangereuses, la preuve en est faite par une kyrielle d'études mondiales. Il n'y a qu'à chercher un peu pour en trouver.

Le problème est de savoir sous quel niveau d'exposition on pourrait considérer qu'elles sont négligeables. Des associations comme PRIARTEM soulignent qu'on est de toute façon largement sur-exposés.

Ce n'est pas un hasard si des universités canadiennes ou des landers allemands ont renoncé au wifi dans leurs locaux. 

Quant à argumenter en signalant que les ondes des réseaux voisins ne s'arrêtent pas aux portes des établissements scolaires... c'est justement une raison pour ne pas en rajouter !

Marie-Pierre
#418, le 27/01/2015 - 13:28

Je pense qu'il faut être très prudent avec l'utilisation des technologies sans fil dans les écoles.

Des rapports de chercheurs indépendants (non affiliés aux opérateurs, comme le rapport bioinitiative) montrent les répercussions néfastes des ondes électromagnétiques sur la santé. Les enfants y sont encore plus sensibles.

De plus, les enfants passent déjà la plupart de leur temps devant des écrans quand ils sont chez eux (télévisions, portables, tablettes, jeux video...).

Il me semble que le principe de précaution, ou du moins la limitation de l'uilisation de ces technologies à l'école reste du bon sens.

 

 

Thibault Cordier
#143, le 21/01/2015 - 17:45

Je suis tout à fait d'accord avec toi. L'utilisation prolongée d'écrans provoque une baisse de la concentration chez les élèves et limite leur créativité. Cela a été prouvé par de nombreuses études scientifiques. Il est dangereux pour leur santé de les exposer aussi longtemps à des écrans.

De plus, si nous commençons à faire l'amalgame entre l'apprentissage de l'écriture sur papier et sur l'ordinateur, nous allons créer des difficultés majeures chez nos élèves qui ont déjà bien du mal à savoir lire et écrire correctement. Ils ont fait cette erreur aux Etats-Unis, et le niveau des élèves a chuté...

Marie-Odile
#417, le 27/01/2015 - 13:30

Perso ni pour ni contre au sujet de la dangerositè des ondes, mais on peut trouver des arguments ici ; http://www.robindestoits.org/

laliela
#229, le 22/01/2015 - 17:09

Les ondes wifi sont très dangereuses. De meme, la lumière bleue des écrans crée des troubles visuels, diminue la créativité .

Ce sont les memes dangers que les téléphones portables.

Je pense qu'un enfant doit etre protégé de ces technologies inutiles et dangereuses. 

Ce n'est pas un principe de précaution puisque les dangers sont déjà connus : stérilité (les ondes wifi modifient les cellules des 400000 ovules déjà présents dans le corps des jeunes filles  en pleine puberté), cancer, troubles visuels, tachycardie , troubles hormonaux ... Ne rien faire relève de la non assistance à personne en danger.

La consultation est fermée

5 arguments contre ∨

Vincent Frammery
#563, le 03/02/2015 - 00:23

Il est clair que l'usage des technologies numérique se doit d'être exemplaire à l'école, en ce qui concerne la limitation de l'exposition des ondes et des écrans. Mais le numérique ce ne sont pas que des ondes et des écrans.
Le numérique concerne en fait une véritable révolution dans les usages quotidiens des pratiques comme la consommation ou la santé.
Les enfants se sont déja appropriés les outils. Il faut maintenant que ces outils intégrent des logiciels permettant un apprentissage ludique et valorisant.
Pour les enfants de bas âge, une approche du numérique par des jeux classiques ( de carte physique, pas sur écran ) mais orientés afin de leur donner les bases logique de compréhension de leur environnement gouverné désormais par les technologies numérique, est nécessaire afin de leur donner toutes les chances de s'y épanouir.
 

Stéphanie de Vanssay
#300, le 23/01/2015 - 16:59

Merci de sourcer vos avis sur ce qui est selon vous dangereux... énoncé comme cela cela ne fait pas sérieux et n'est pas très convaincant ! 

Romance Cornet
#131, le 21/01/2015 - 15:36

Il faut évidemment faire attention aux recherches sur les ondes. Cependant, il est aussi très possible d'utiliser des ordinateurs sans wifi.

Nous ne mettons pas non plus les enfants devant les écrans toute la journée pour ne faire que ça.

o10nez
#56, le 21/01/2015 - 00:51

Querelle des Anciens et des Modernes

  • Pourquoi opposer le papier au numérique ? Diversifions les situations d'apprentissage et leurs outils.
  • La culture linéaire du livre apporte plus que celle des écrans ? Antienne classique de la querelle. Se rapporter aux travaux de Serge Tisseron sur la question qui démontrent les apports bénéfiques d'une culture non lineaire. Il y prône leur complémentarité.
  • La plume a laissé sa place au stylo et c'est tant mieux bien qu'on ne puisse plus s'appliquer au plein et au délié...
  • Grand danger des ondes WiFi dans les établissements au contraire de celles des téléphones portables collés à l'oreille ? Les ondes des réseaux extérieurs ne s'arrêtent pas aux portes des écoles. Restons sérieux...

Comment imaginer que l'école du 21e siècle ne s'empare pas des outils numériques dont l'usage dans la sphère privée et professionnelle est maintenant répandu ? Elle doit au contraire proposer d'en faire des supports d'apprentissage et d'ouverture sur le monde.

pagitau
#121, le 21/01/2015 - 12:48

Le principe de précaution, poussé à l'extreme, n'est PAS un bon principe.

-500 0000 ans, décret du journal officiel.

«les flammes, dans certaines conditions, peuvent provoquer de graves brulures. Il est donc interdit d'allumer un feu»

 

La consultation est fermée

La consultation est fermée