La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Maxime Drouet sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #312

Maxime Drouet
#312, le 23/01/2015 - 19:15

S'assurer de la fonctionnalité de ce qui existe déjà + mettre à la même enseigne tous les établissements.

Beaucoup d'établissements commencent à être plus ou moins bien équipés.

Cependant:

  • il n'y pas assez de temps donné aux responsables réseau pour maintenir le parc numérique à jour et pour en assurer son fonctionnement. Leur décharge va même être enlevée à la rentrée.
  • il n'y a pas de budget pour changer ce qui ne marche plus: on a été équipé en vidéoprojecteur. Mais que va-t-il se passer quand les ampoules auront grillé?
  • le parc est souvent vétuste, que ce soit pour le hardware ou pour les OS ou les logiciels (firefox 15 dans mon établissement, alors qu'on en est à la version 35!)
  • 700 élèves dans mon établissement, avec une salle multimédia de 15 postes. Salle qui est du coup difficile à réserver!
  • internet parfois très long. On est loin de pouvoir faire fonctionner les sites actuels!
  • trop de sécurité: du coup, certaines recherches impossibles, certains sites inutilisables. Par exemple, le terme "château" sur google est bloqué. Je vous laisse deviner pourquoi.

 

Bref, c'est bien de vouloir développer le numérique, mais cela passe déjà par faire fonctionner correctement ce qui existe déjà.

 

2 arguments pour ∨

Raito Bezarius
#448, le 28/01/2015 - 14:51

Je tiens à ajouter en plus que paradoxalement cette "sécurité" est extrêmement faible, avoir Firefox 15 implique naturellement des failles de sécurités énormes de type Remote Execution Code, et sans parler des autres logiciels obsolètes, et pire encore! Des programmes de l'EN ou développé par les académies pour gérer les domaines (je pense à Scribe), qu'en est-il de l'audit du code source? Si déjà, OpenSSL (qui est open source) a de gros problèmes (c.f. Heartbleed), et encore plus récemment Linux (GHOST/alias gethostbyname RCE).

Cette sécurité ironiquement devrait défendre l'utilisateur et non pas défendre l'utilisateur d'utiliser son outil.

Frédéric Hède
#331, le 24/01/2015 - 10:22

Collège : 640 élèves

Une salle informatique de 16 postes pour qauarante salles....

Le réseau est saturé et instable avec des micro-coupures.....

Actuellement je suis en cours de numérisation totale. Les élèves passant des évaluations et autres recherches sur du numérique à 95 %.

 

Problème comment faire avec 15 postes et une classe normale derrière.....

Résultat je dois faire le travail à la maison et ceux qui n'ont rien sont largués même si je fais des séances gratuites (l'EN ne paye pas ce genre de travail) en salle informatique. Avec 15 postes c'est juste pour ceux qui n'ont rien chez eux pas pour travailler durant les heures standards.

 

Bref je me moque de ces tablettes qui n'auront ni réseau, ni WIFI. Par contre si je pouvais avoir une salle informatique de 25-30 postes avec une débit correct qui fonctionne ça serait un début.

Les enseignants qui travaillent sur du numérique existent et je dégage ainsi 25 % de temps pour faire de l'enseignement. On peut réexpliquer, on peut faire plein d'exercices, on peut animer autrement parce que le programme je peux maintenant le boucler et le faire en profondeur là où avant il fallait courir et choisir !

Je demande à ce qu'il y ait de splages horaires dédiées aux évaluations numériques pour les développer. Durant ces plages les élèves pourront ainsi passer ces évaluations.

 

Pour ceux qui ignorent ce que c'est : Une évaluation entièrement dématérialisée demande un temps de conception supérieure (et savoir utiliser une plage de logiciels) et une correction réduite. La correction logicielle est après supervisée par l'enseignant. Chaque devoir est individualisé et les élèves faibles peuvent repasser les épreuves si l'enseignant accorde cette possibilité.

 

Les résultats suivent -ils ?

 

Pour les élèves moyens qui sont à l'école pour travailler, les résultats sont très encourageants. Ils peuvent devenir "bons". Le temps d'apprentissage est supérieur du fait qu'on ne passe plus de temps à surveiller et à corriger. Mon esprit est orienté entièrement sur la conception.

Les élèves qui ne font rien, cela ne change rien bien entendu. Le système est inadapté à ces élèves qui ne savent pas ce qu'ils viennent faire.

 

Hier à une réunion syndicale FO, j'ai beaucoup discuté avec d'autres collègues et on est TOUS très énervés du discours sur le numérique. Nous voulons moins de BLABLA et du métariel. Il faut donner du matériel selon les BESOINS demandés et non pas saupoudrer sur des enseignants qui ne sont pas motivés !

 

 

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée