La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de SE-Unsa Syndicat des enseignants sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #269

SE-Unsa Syndicat des enseignants
#269, le 23/01/2015 - 11:40

Assurer l’accès à Internet dans chaque salle de classe

Faire entrer l’école dans l’ère du numérique c’est d’abord avoir un accès Internet à tout moment dans la classe pour chercher une information, publier un message…

Chaque salle de classe et de cours, dès la petite section, doit avoir une arrivée de connexion Internet et un terminal (ordinateur, tablette…) pour y accéder. 

 

Ceci est une des 10 proposition du SE-Unsa pour une école connectée au XXIème siècle 

1 argument pour ∨

Stéphanie de Vanssay
#544, le 02/02/2015 - 11:45

Pour répondre à Marie-Pierre voir la source que je propose qui mène vers de très nombreuses études sérieuses...

La consultation est fermée

2 arguments contre ∨

137
#783, le 10/02/2015 - 21:59

NON
PAS d'Internet à l'école !

A quoi cela servirait-il ?

L'école 'apprend' à se servir de sa tête, de son corps, à nouer, maintenir, rompre des relations, dialoguer, argumenter, ...
Que viendrait faire l'Internet avec son grand n'importe-quoi (par ailleurs très utile bien-sûr, un outil devenu indispensable, notamment pour contourner la doxa) ?

Dicter les connaissances ?

Qu'on y trouve des outils pédagogiques à la rigueur, ça pourrait dans certaines conditions aider certains mais pas un tuyau qui prendrait toute l'attention et l'énergie des élèves.

Qu'on enseigne l'informatique tout comme les mathématiques la logique, la dialectique bien-sûr.

Mais tout ceci n'a rien à voir avec l'Internet en classe. Et pourquoi pas des télévisions ou des radios, des téléphones !

 

Marie-Pierre
#422, le 27/01/2015 - 14:04

Si cet accès doit être filaire, d'accord.

Une connexion sans fil, par exemple le wifi, pose  problème.

Nous n'avons aucun recul sur ces technologies, qui plus est sur la santé des enfants.

Il faut s'informer et lire des rapports de chercheurs indépendants (ex : rapport bioinitiative). Je pense qu'il faut être très prudent avec ces technologies sans fil, notamment sur les populations dites sensibles, notemment les enfants !

 

 

La consultation est fermée

La consultation est fermée