La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de jean-louis sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #263

jean-louis
#263, le 23/01/2015 - 10:06

Personnel TICE

L'outil informatique prend une place de plus en plus importante dans l'éducation.
Cependant, les établissements n'ont pas de personnel pour s'occuper de la maintenance des outils informatiques. Le responsable TICE ne peut pas avec les quelques heures de décharge s'occuper de la maintenance de tout un établissement et les équipes mobiles d'agents territoriaux ne sont pas suffisamment nombreux pour répondre aux besoins d'une académie. C'est bien d'équiper les établissements et d'informatiser tous les services mais il n'y à personne pour s'en occuper.
Je prendrais par exemple mon cas, je suis technicien informatique, je m'occupe de la maintenance dans un collège depuis neuf ans. Pendant ces neuf années j'ai eu deux contrats différents.
Je suis entré avec un contrat d'avenir, 1 an renouvelable trois fois, à vingt-huit heures par semaine. Après ces trois années, vu que je faisais très bien l'affaire, on m'a proposé un contrat d'A.E.D, 1 an renouvelable six fois, à 38 heures par semaine.
Cette année est la dernière pour moi et l'établissement va devoir chercher une personne pour prendre la suite.

Donc après neuf années je vais être remercié et me retrouverais sans emploi.

Je pense qu'il serait bien de créer un poste de technicien informatique dans chaque établissement.

6 arguments pour ∨

Gé-TICE
#762, le 10/02/2015 - 10:00

Collège Numérique - AED TICE - 14 ans de maintenance, d'accompagnement et de formation numérique ? Cas concret

PARLONS DE LA SITUATION DES LANDES, LE DÉPARTEMENT LE PLUS AVANCÉ DE FRANCE ? 

 

Depuis 2001 le département des Landes a mis en place l'opération "un collégien, un ordinateur portable" afin de favoriser l'émergence de nouvelles pratiques pédagogiques et d'assurer à tous les élèves de 4ème et 3ème une égalité d'accès à ces nouveaux outils. Ainsi tous les enseignants et les collégiens de 4ème et 3ème des Landes bénéficient d'un ordinateur portable en prêt sur l'année scolaire.

http://www.landesinteractives.net/college-numerique

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/2013/08/3/R_2012-148_colleg...

Le plan « Un collégien, un ordinateur portable » dans le département des Landes - Rapport d' Inspection Générale 2012

 

De même tous les établissements scolaires du second degré sont dotés de la manière suivante : 1 salle -> 1 Tableau Numérique, 1 vidéoprojecteur, des bornes réseaux.

 

 

Pour assurer le bon fonctionnement de cette opération, des postes d'emplois-jeunes ont d'abord été créés en 2001, puis des postes d'assistants d'éducation TICE, dans tous les collèges Landais. En juin 2013, 11 assistants d'éducation ayant cumulés emploi-jeune (5 ans) + contrat d'assistant d'éducation (6 ans) ont été remerciés au bout de 11 années de service.

 

Ainsi recrutés à partir des années 2001 et 2002 dans une quarantaine de collèges Landais, nous supportons la gestion de tous les ordinateurs portables dotés par le Conseil général des Landes aux classes de 4ème et 3ème. Nous gérons seuls dans les collèges des parcs informatiques importants : jusqu'à 500 ordinateurs fixes et portables, les tableaux numériques, les vidéoprojecteurs, des dizaines d'imprimantes réseaux et des ressources pédagogiques sur serveurs dédiés. 
Nous sommes constamment sollicités par les élèves et par l'ensemble de l'équipe éducative, et sommes également de vrais référents numériques dans l'aide à utilisation de l'informatique et en matière de nouvelles technologies en assurant à la fois la maintenance du matériel, les choix d'acquisitions en informatique des collèges, et la formation de nombreux personnels dans les établissements d'enseignements, l'installation et la gestion de nombreuses applications de l'ENT (BCDI-ARGOS 2.0- GEPI- PRONOTE-TELESERVICES... ) Et pour nous il n'existe pas de prime TICE versée ! 
Après avoir débuté comme emplois jeunes en tant qu'aide-éducateur, nous sommes donc devenus en 2005, date de la fin du dispositif, des assistants d'éducation dotés d'un contrat de droit public avec l'Education nationale, mais rémunérés tous les ans par une dotation du Conseil général des Landes. Ces contrats, d'une durée d'1 an, sont renouvelables six fois maximum comme les assistants d'éducation qui assurent la surveillance.  Nous avons perdu de nombreux collègues depuis les dernières années, une dizaine d'entre eux ayant cumulé 11 années de service. Nous sommes les fantômes du rectorat, nous sommes "informatiquement" inexistant dans cette nouvelle ère du numérique ! Nous n'avons pas pu voter aux dernières éléctions professionnelles !
 

Les services de l'Etat et les collectivités territoriales se renvoient respectivement la responsabilité de notre statut et de notre avenir depuis 14 ans.

Ce débat numérique nous offre enfin la possibilité de nous exprimer aujourd'hui, et de vous rendre compte de notre rôle et de notre situation dans les collèges numériques des Landes.

isabelle
#539, le 01/02/2015 - 22:04

Et la situation est pire au niveau des écoles primaires où les assistants informatiques sont insexistants en dehors de quelques animateurs qui interviennent essentiellement dans le domaine pédaggique .. la maintenance est faite par les enseignants, les parents quand il y a des volontaires ! Inutile de dire qu'à ce régime, les choses n'avancent pas vite...

Céline Tassart
#503, le 30/01/2015 - 16:03

Si cette consultation doit réellement servir à quelquechose, alors, ce point-là est incontournable. Assez des conneries de ce type, il faut tout prévoir en amont : formation de ces futurs personnels, recrutement, gestion de leur carrière, sortie du système éventuelle. Et réfléchir aussi à un SAV globalisé au niveau du département, de la mairie, de la région ? de quoi ?

FREDERIC PIERRON
#307, le 23/01/2015 - 17:43

C'est tellement évident que votre situation paraît totalement abracadabrantesque, comme disait l'autre.

Comment imaginer acheter un tel volume de produits informatiques sans penser au SAV derrière ?

Bénéficiaire de l'opération numérique du Val de Marne, me voilà déjà à reformater et réinstaller entièrement deux fois deux pc différents à cause de mauvaises configurations et mise à jour à distance... 

Non seulement ce technicien est INDISPENSABLE, mais en plus il pourrait jouer le rôle de formateur à bien des niveaux.

philippe ARNOULD
#270, le 23/01/2015 - 11:37

En effet, l'utilisation de l'informatique et des nouvelles technologies est mise en avant partout. Le président en premier. Mais des systèmes qui ne fonctionnent pas ou mal c'est comme une belle voiture en panne. On voudrait l'utiliser pour avancer mais c'est impossible. Une maintenance et mise à jour des systèmes informatiques est une condition indispensable. Il faut pérénniser des emplois AED de techniciens informatiques pour avoir une présence permanente et ainsi répondre aux demandes qui sont nombreuses.

S.Boucher
#473, le 29/01/2015 - 15:39

J'ai été dans cette situation AED informatique et le constat et le même ...
Actuellement, le collègue où j'étais va perdre le contrat aidé qui fait office de maintenance informatique. Et ce retrouver sans personne pour maintenir 3 serveur et 80 postes ....

Donné du matériel sans les moyens humain pour la maintenance est complétement stupide. Tellement stupide que c'est impensable que cela ait été fait !
Pourtant, c'est le même constat sur tout le territoire....

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée