La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de LROGER sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #25

LROGER
#25, le 20/01/2015 - 15:35

Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves-LROGER-1421765024

Dans le paragraphe d'introdcution de cette page, il est écrit :

  • Quels sont les besoins en termes de ressources, d’accès et d’équipements permettant d’atteindre ces objectifs ?

Les élèves et les professeurs n'ont surtout pas besoin d'une tablette par élève.

mais plutôt d'une tablette par groupe de travail (2 à 4 élèves) avec de la concertation, des échanges oraux, une réflexion collective ... que la tache demandée implique.

Travaillant avec l'outils numérique, je préfère développer le BYOD qui me semble plus pertinent financièrement et qui développe encore davantage l'implication des élèves, ceux-ci travaillant avec un outils qui leur est déjà familier et auquel ils tiennent.

Combien de TNI ou autre TBI sont développés dans le secondaire alors que les enseignants ne les ont même pas réclamés et se trouvent devant un outils qu'ils n'ont même pas envie de découvrir ? Cela coûte une fortune alors que des alternatives existent (Tablette + Vidéoproj) pour des coûts beaucoup moins élevés.

1 argument pour ∨

Fabien Hobart
#115, le 21/01/2015 - 11:38

Le BYOD (Bring Your Own Device) ou AVEC en bon français (Apportez Votre Équipemment Connecté) permet en grande partie de lisser les contraintes techniques : solution légère, période de prise en main réduite du fait de la propriété de l'outil ... 

 

 

 

Bien sûr, pour chaque établissement le conseil pédagogique saura réfléchir à la charte d'utilisation, aux autorisations et restrictions mais en y associant les élèves, les familles, tous les partenaires de la communauté éducative ... Encore une fois, pédagogie et apprentissages actifs autour des usages. Expérimenter pour apprendre vous disiez ? Humanités numériques c'est ça ?

Combien d'animations pédagogiques (je suis formateur) sauvées grâce aux équipements mobiles des collègues dans une salle informatique qui semblait tellement en décalage avec l'axe réflexion pédaogique / intégration de l'outil dans une scénarisation plus large ?

Combien d'élèves qui disent voir leurs enseignants utiliser leur smartphone en classe ?

Il faut poursuivre l'effort d'acculturation des cadres, rassurer, proposer des services qui progressivement sauront développer le sentiment de sécurité (et interroger sur le besoin de maîtrise ;-) des quelques cadres encore effaryés par le dispositif.

Il pourrait s'agir aussi de donner, au niveau de l'administration centrale, davantage de visibilité aux expérimentations BYOD ...

Enfin, je suis persuadé que ces usages contribuent à mettre en lien l'École avec la réalité du monde dans lequel nous vivons tout en accompagnant les élèves (nos enfants) dans un usage raisonné et adapté aux contextes d'utilisation ...

Éviter de renvoyer cet élève qui a oublié sa calculatrice mais qui dit pouvoir utiliser son smartphone ... faire en sorte que cet élève de SEGPA ne se cache plus derrière son manuel pour utiliser son moteur de recherche ou l'anticipateur orthographique pour améliorer sa production d'écrit ...

Avec le BYOD c'est également la culture du projet pédagogique et de la confiance partagée qui est mise en réflexion et en chantier ... vaste programme à l'heure où est questionné l'apprendre ensemble et le plaisir de le faire pour développer activement un sentiment d'appartenance salutaire !

 

 

La consultation est fermée

3 arguments contre ∨

Raito Bezarius
#445, le 28/01/2015 - 14:40

Une tablette par groupe implique qu'un élève sera affecté au côté "ennuyant" du travail. Quand on doit travailler sur une fiche de synthèse, on est plus dynamique avec 4 netbook connecté à un traitement de texte collaboratif, chacun en train d'écrire en même temps une partie. Alors que si on avait 1 netbook par groupe de 4. Une personne écrit, les autres dictent, ou cherchent la réponse. Alors, on peut conclure que la personne qui écrit est un script? Elle ne réfléchit pas à la question, elle ne fait que copier. Les autres qui dictent peuvent aider les chercheurs de réponses, mais en somme, le travail est inégale. Et pour certains groupes, ça frustre.

Eric Favre
#112, le 21/01/2015 - 11:36

Toutes les familles ne vont pas avoir une tablette par enfant, ce n'est ni pertinent ni durable

 

Gaël VARLET
#31, le 20/01/2015 - 17:51

Le fait d'apporter son propre matériel (BYOD) pose trop de problèmes de compatiblité (entre les OS : iOS, Windows 8 et Android et entre les versions)

D'autre part, je pense que les écarts entre les enfants risquent d'augmenter : les privilégiés ayant une tabelle haut de gamme et les autres une tablette bon marché.

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée