La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de stephane polard sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #150

stephane polard
#150, le 21/01/2015 - 18:04

Le numérique: URGENCE OU PAS?

Le ministère de l'éduaction national souhaite intégrer le numérique pour notamment améliorer les enseignements et réduire les inégalités. Avec le financement qu'il va mettre en place pour équiper les établissements en matériel et celui nécessaire à la mise en place de connexions haut débit. Ne serait-il pas plus judicieux de profiter de ces moyens pour diminuer le nombre d'élève par classe? Je suis enseignant et dans mon établissement, il faudrait au moins 50 000€ minimum d'investissement au départ puis surement 5000€ par an pour la maintenance, les réparations et le salaire de la personne gérant convenablement le réseau. En utilisant ces sommes en personnel et en heure poste, on peut, j'en suis sur, assurer 100% de réussite à un examen comme le DNB et en plus  de cela assurer un suivi efficace pour des élèves en grande difficultés. Aujourd'hui, à 30 élèves par classe, comment réduire les inégalités? Avec des PC ou des tablettes? J'en doute! Surtout qu'on nous rabache que nos jeunes passent trop de temps devant un écran et que cela gène la concentration et les apprentissages. Le seul numérique utile serait à la maison mais la aussi se pose la question des parents qui n'ont pas beaucoup de moyens de control sur l'utilisation qu'on leurs enfants d'internet et des TICE.

Il y a un vrai plus avec le numérique. Moi même j'en fait l'expérience dans mon travail mais est ce qu'avec le prix que cela va couter, on verra une réélle amélioration des conditions de travail et de réél progrès chez nos élèves? 

Le numérque c'est bien mais est-ce vraiment une priorité aujourd'hui? Le ministère ne nous plonge-t-il pas dans cette aventure pour que l'on oublie qu'à 30 élèves on ne peut pas enseigner? Le numérique n'est-il pas de la poudre au yeux? 

3 arguments pour ∨

S. Pramil
#158, le 21/01/2015 - 19:31

Bonsoir,

je suis entièrement d'accord avec vous. Quant à l'urgence, elle serait, à mon avis, de nous consulter (enseignants sur le terrain) pour faire un état des lieux.

Mais il semble plus facile de nier les faits....

Cordialement

S.Pramil

Education Musicale

Montpellier

Olivier V.
#157, le 21/01/2015 - 19:21

Bonsoir Stéphane,

Quelques précisions:

La grande majorité des investissements pour l'informatisation des établissements provient des collectivités territoriales (Conseil Régional et Départemental). 

Un personnel en charge de la gestion d'une infrastructure informatique en établissement ne coûte pas 5000€/an ou alors il est payé au lance-pierre ;-)

Ensuite, mettre à disposition des élèves des équipements numériques (tableau blanc interactif, tablettes et/ou ordinateurs portables) et quelques logiciels privés ne suffit pas forcément. Les enseignants auront peut-être à modifier le contenu des cours qu'ils dispensent aux élèves pour profiter pleinement de ces outils mais de cela, on en entend jamais parler.

Thibault Cordier
#152, le 21/01/2015 - 18:44

Vous avez raison, il y a bien d'autres priorités que le numérique. Et nos conditions de travail qui s'empirent? Quid de notre point d'indice qui est gelé? On en demande de plus en plus aux enseignants, et on leur en donne de moins en moins. Cela ne peut plus durer.

La consultation est fermée

2 arguments contre ∨

Frédéric BAURAND
#171, le 21/01/2015 - 22:41

"On ne peut pas travailler à 30".

Erreur, j'ai 38 élèves et je travaille avec eux en classe inversée, grâce au numérique qu'ils ont parfaitement intégrés dans leur vie. Le numérique ne sert pas forcément en classe, mais à la maison....Il est temps de raisonner autrement, de penser autrement la classe.

Caroline d'Atabekian
#153, le 21/01/2015 - 18:39

"On verra une réélle amélioration des conditions de travail et de réél progrès chez nos élèves?"

La question de l'évaluation de l'apport du numérique dans l'enseignement est importante, récurrente et souvent mal posée. C'est important en effet, et ce serait rassurant, de constater un progrès chez les élèves après un travail numérique. Mais ce que le numérique apporte ne se laisse pas mesurer si facilement, notamment parce que les compétences que les élèves développent de manière remarquable lors de ses usages ne sont pas celles que l'on a l'habitude d'évaluer à l'école : créativité, implication dans son travail, capacité à travailler avec les autres, etc. Ces compétences s'ajoutent à celles de la discipline (par exemple, des compétences de lecture, d'écriture) qui, elles seules, feront l'objet d'une évaluation, évaluation pas nécessairement meilleure que ce qu'elle aurait été sans numérique (encore que...), mais qui ne tient pas compte des véritables compétences acquises qui, elles, sont la véritable plus-value du numérique.

Il serait sans doute important que l'Ecole évalue ces compétences, ce qui d'ailleurs se fait lorsque l'on travaille, justement, "par compétences", rendant ainsi l'intérêt du numérique en classe plus évident.

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée