La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Ninon Louise LePage sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #1012

Ninon Louise LePage
#1012, le 03/03/2015 - 01:29

L’école et le numérique : mes axes de réflexion

Lire de longs textes sur un ordinateur ou une tablette ne m’est pas agréable. 

 

J’ai choisi de présenter la synthèse de mes réflexion sur l’école et le numérique en courts billets.  Cette forme facilite aussi la présentation d’arguments.

 

 

Introduction

 

De quoi je me mêle, moi une canadienne francophone?  En quoi une concertation de la Direction du numérique pour l’éducation du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche du gouvernement de la France me concerne-t-elle?   

 

J’ai été enseignante et l’éducation est mon «dada». Nous vivons une époque charnière en éducation et en tant qu’être humain et grand-mère,  je me sens concernée.  

 

Les points de vue et les informations qu’il me plaît de partager résultent d’une vie d’interrogations sur l’éducation et l’apprentissage, d’observations et de réflexions. Je n’ai pas fait de recherches élaborées.  Il existe, j’en suis persuadée, quantité de références tout aussi valables que celles fournies ci-dessous.

 

Mon domaine d’intérêt est la formation initiale des écoliers, cet âge qui suit la petite enfance et précède la puberté, c’est-à-dire les huit ans que forment l’élémentaire et les premières années du collège, particulièrement dans le domaine de la formation en science et technologie.  Mes interventions traitent, sauf l’occasionnelle exception, de l’usage du numérique par les écoliers de ces niveaux scolaires. 

 

J’ai regroupé mes pensées selon le plan suivant :

A - L’école, l’enseignant et l’écolier ;

B- L’éducation au numérique ;

C- L’éducation par le numérique ;

Conclusion 

 

Ces réflexions sont loin d’être une panacée, elles ne présentent que quelques aspects du sujet. Plusieurs éléments du numérique m’échappent.  Mon vocabulaire numérique est rudimentaire, mes connaissances de l’offre en logiciels limitées, et j’ignore tout des éventuels effets de l’omniprésence des ondes sur la santé, entre autres limites.

 

Pour terminer cette introduction, je conseille à tous ceux qui se préoccupent de l’usage du numérique en milieu scolaire de consulter le blog de monsieur Michel Guillou : Culture numérique, Étonnants microcosme, et particulièrement le deuxième diaporama: «Des pratiques numériques des jeunes aux enjeux pour l’école d’aujourd’hui . . . et de demain» du billet Ma petite contribution à la concertation sur l’école numérique. 

 

http://www.culture-numerique.fr/

 

 

Une dernière pensée : plusieurs semblent vouloir nier la réalité et aimeraient voir disparaître ce numérique dérangeant.  Ouvrons grand les yeux. Marchons dans nos rues, utilisons nos transports en commun.  Le numérique est là, partout autour de nous.  L’école peut tourner la tête, fermer les yeux et rêver d’un autrefois qu’elle imagine mieux que nature. L’école peut aussi être réaliste et se demander comment gérer cette exigeante transition, le passage du passé, non pas au futur, mais du passé au présent.

 

pastedGraphic.pdf

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée