La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Ninon Louise LePage sur le débat « Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves ».

Retourner au débat

La contribution #1008

Ninon Louise LePage
#1008, le 03/03/2015 - 01:21

L’école et le numérique : mes axes de réflexion

Conclusion

 

1 - Le numérique, c‘est au niveau de l’école que ça se passe. C’est à l’école de démontrer un esprit entrepreneurial, de s’ouvrir à sa communauté  et demander  la participation de cette dernière pour le passage au numérique.

 

2 - Le technicien spécialiste du numérique et l’école (les enseignants) doivent former un tandem et rouler dans la même direction, être à l’écoute l’un de l’autre, créer une équipe productive.

 

3 - Lorsque les écoliers se partagent les tablettes d’une année à l’autre, il faut penser à la question de la protection des données personnelles. Les travaux réalisés par un écolier sur sa tablette, les résultats de ses jeux et activités scolaires sont du domaine privé. L’école doit faire appel à des firmes de gommage de données pour les tablettes partagées.

 

4- Écrire à la main demeure très important, il importe de garder son indépendance face à la machine.  Taper nos textes deviendra peut-être obsolète sous peu, déjà  la machine écrit par elle-même les textes qu’on lui dicte : l’amusant et assez efficace «DRAGON dictation» disponible sur iPad par exemple.  

 

Plus d’une étude souligne que l’écriture à la main fait appel à des fonctions cérébrales différentes de l’écriture au clavier et que les élèves et les étudiants retiennent davantage et comprennent mieux en écrivant à la main.

 

5- Combien de temps l’élève passera-t-il devant l’écran à chaque jour? 

 

6- Dans certains pays c’est la fête en ce jour particulier : l’entrée à l’école en début d’année scolaire.  Les écoliers portent de jolis vêtements ou d’amusants déguisements.  On dépose des couronnes de fleurs sur les cheveux des petites filles, les garçons portent de beaux chapeaux, on chante, on danse.  L’entrée à l’école est proposée aux élèves comme un moment important de leur vie. De telles activités favorisent une attitude positive des écoliers envers l’école.  Il faut plus que la technologie pour inciter les écoliers à aimer l’école, pour stimuler leur désir et leur plaisir à apprendre.

 

7 - Les enfants contemporains mènent une vie stressante, tout comme leurs parents.  Pourquoi l’école ne les guiderait-elle vers une certaine douceur de vivre, apprécier la chaleur du soleil sur la peau, la beauté des nuages qui se forment et se déforment au gré des vents, l’odeur de la pluie, le plaisir d’être . . . Pourquoi ne pas valoriser cette douce France si chère aux touristes.  Puis l’amour du travail ne s’apprend-t-il pas  à partir du plaisir pris à jouer?  

 

Une éducation aux valeurs de la République, oui.  

Une éducation aux valeurs humanistes, oui, oui, oui.

Pi c tu okey? A+                                                                                   pastedGraphic.pdf    

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée