La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de chrislaut68 sur le débat « Le numérique, renouvellement et diversification des pratiques pédagogiques et éducatives ».

Retourner au débat

La contribution #986

chrislaut68
#986, le 26/02/2015 - 11:19

Un pavé dans la mare !

Je constate : 

  1. Les disciplines, depuis quelques années, ont perdu beaucoup d'heures d'enseignement au profit d'heures dont l'intérêt n'est pas démontré (par exemple, les enseignements d'exploration en seconde).
  2. Le numérique demande et demandera énormément d'investissement horaire, donc encore des heures en moins dans nos disciplines.

Et je m'interroge :  pourquoi, dans le même temps, le niveau niveau scolaire est si bas en France ?

Quelques exemples en physique de terminale S : 

  1. Il y a 100 s dans une minute ! 
  2. 5 fois moins que 5€ fait : je ne sais pas ? Zéro ???
  3. a*b/c  n'est pas la même chose que (a*b)/c ???
  4. plus technique : 1/a = 1/b + 1/c donc a = b + c !!!
  5. Et je vous passe les fausses simplications de fractions avec les puissances de 10, ou les produits en croix désastreux ...
  6. Bref, tout ce qui est calcul et qui depasse (ou pas) une demi-ligne est généralement faux !!! EN TERMINALE SCIENTIFIQUE !

Le débat sur le numérique m'apparaît surnaturel tant les lacunes de nos élèves sont criantes ! 

Conclusion :

Il faudrait d'abord leurs réapprendre à apprendre et redonner du corps aux disciplines en arrêtant de les amputer en heures!

Aucun argument pour

La consultation est fermée

2 arguments contre ∨

Muriel Epstein
#1049, le 06/03/2015 - 17:22

On peut enseigner différemment en transversal et développer d'autres compétences chez nos élèves. On ne l'a pas fait certes mais on pourrait le faire. Cela nécessiterait néanmoins que les profs puissent travailler en équipe beaucoup plus et donc que les équipes enseignantes bénéficient d'une relative stabilité.

Tous les établissements de lutte contre le décrochage scolaire fonctionne grâce à la cooptation qui favorise le travail d'équipe par exemple.

SylvainCNED
#1025, le 03/03/2015 - 22:50

La problématique de réduction du nombre d'heure est également d'actualité mais n'a, à mon sens, rien à voir dans un débat sur le numérique. Je ne crois pas qu'il soit question de consacrer des heures d'enseignement specifiquement aux outils numériques, mais plutôt de repenser nos activités pédagogiques avec les larges possibilités offertes par cet outil.

Au contraire du temps peut être dégagé grâce au numérique qui permet, par exemple, de mettre a disposition des élèves des contenus qu'ils pourront appréhender en autonomie pour consacrer le temps en classe pour des activités pédagogiques dynamiques (voir sujets sur le principe de classes inversée).

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée