La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Sylvie Duczynski sur le débat « Le numérique, renouvellement et diversification des pratiques pédagogiques et éducatives ».

Retourner au débat

La contribution #83

Sylvie Duczynski
#83, le 21/01/2015 - 09:41

Offrir aux enseignant des espaces de communication, de mutualisation et d'échanges de ressources et de moyens

L'accent, et les moyens, sont mis, trop et trop souvent, sur la communication descendante.

Favoriser le partage entre pairs, et doter ce poste de moyens suffisants, est non seulement un défi, mais aussi un devoir.

Privilégier le descendant, et oublier le collaboratif est à contre-courant de l'esprit de la communication numérique, qui est, qu'on le veuille ou non, l'esprit de notre époque.

Il faut encourager l'auto- et la co-formation, c'est à dire les accompagner, les doter, leur accorder toute l'attention qui leur est due, et les faire suivre de retombées concrètes, en terme de reconnaissance qualifiante.

 

7 arguments pour ∨

taddei philippe
#1098, le 08/03/2015 - 20:02

En total accord. Quelques remarques:

  • Les enseignants ne sont pas culturellement habitués au travail collaboratif mais ceux qui souhaitent s'y interesser sont nombreux,
  • viaeduc est agréable à utiliser, et tranche clairement avec tous les outils institutionnels qui nous ont été proposés jusqu'à présent par son ergonomie (reste a éprouver sa fiabilité et sa tenue à la charge),
  • viaeduc a pour l'instant prospecté les enseignants 'innovants' qui sont très impliqués dans leur projet, mais actuellement davantage dans une optique vitrine que partage ou  mutualisation,
  • viaeduc mériterait donc une publicité plus importante auprès des enseignants "lambda", auquels il faudrait certainement proposer des thèmes et des catégories plus classiques mais tout aussi importantes, en s'inspirant de forums existants pour certaines disciplines (maths), voire de catégories 'préparer l'agreg', 'échanger nos maisons' du moment qu'elles incitent au partage et favoriseront ultérieurement des pratiques collaboratives sur des sujets plus professionnels?
Tru Do-Khac consultant numérique auteur de MOOC
#1065, le 07/03/2015 - 13:06

Bonjour,

vous dites :

"Favoriser le partage entre pairs, et doter ce poste de moyens suffisants, est non seulement un défi, mais aussi un devoir".

Tout à fait d'accord.

Voici un outil individuel gratuit [1] d'auto-édition et d'auto-publication de modules de cours en ligne (video + quiz) qui permet à l'enseignant de décider en totale indépendance du régime d'accès (libre/enregistré, gratuit/payant, ouvert/filtré,..), du régime de droits d'auteur (copyright, creative commons, domaine public,...) et des régimes des données et traces d'apprentissage personnelles (pas de conservation, revente à des tiers)

Cet outil a été élu Trophée Innovation Numérique par une association professionnelle de plus de 4000 responsables informatiques.

Site de la genèse de cet outil

[1] Gratuit : pour les enseignants, les parents, les enfants, les collectivités locales et l'Etat,  dès lors que l'enseignant a un PC et un accès internet et l'élève une tablette/smartp phone avec un abonnement.

JACQUES MUNIGA
#585, le 03/02/2015 - 18:12

La mutualisation,  le travail collaboratif oui, deux fois oui mais…..

S’il se fait sous le regard de la hiérarchie trop souvent incompétente dans le domaine du numérique cela n’apporte que des désagréments.

En effet, les enseignants qui investissent beaucoup de temps dans les productions pionnières du numérique se heurtent à ce mur de la hiérarchie. Un mur parce que l’on ne s’adresse pas à des pairs mais à des chefs soucieux de la gestion de leur pré carré. Trop de numérique qu’ils ne maîtrisent  pas et voilà que leurs privilèges sont abolis. Ils optent donc pour la solution une mini dose de numérique juste pour alimenter le discours sur le numérique.

En fait cela revient à utiliser une calculatrice scientifique seulement pour faire les additions et les soustractions. C’est presque irréel et pourtant nous en sommes là.

Il faudrait donc faire voler ce verrou en éclat. Une mutualisation oui, un travail collaboratif oui, mais au niveau national, toutes disciplines confondues (numérique n’égal pas seulement mathématiques) tous pionniers rassemblés.

 

Jacques MUNIGA, inconditionnel du numérique et pionnier depuis presque deux décennies

http://geographie-muniga.org/

Bertrand Collet
#206, le 22/01/2015 - 11:41

Tout à fait d'accord avec le principe évoqué par Sylvie Duczynski,mais il y a déjà une pléthore de plateforme d'échanges et de mutualisation.

Je vois surtout deux écueils à cette pratique de mutualisation :

  • le risque de dispersion dans une multiplication des plateformes
  • Nos propres comportement qui ne sont pas souvent très collaboratifs.

Donc j'introduis également une problématique de changements et de réticences aux changement chez les enseignants.

Sinon, je souscris pleinement à la proposition de Sylvie.

 

Laurent Blanquer
#571, le 03/02/2015 - 12:36

C'était l'objet de Respire, qui a migré vers la plateforme Viaeduc. Mais il semble qu'il y ait peu de partage pour le moment, ce qui interroge aussi la culture professionnelle de l'enseignant ;-)

pierre couic
#518, le 31/01/2015 - 17:51

je suis  d accord les enseignants ( j en ai fait parti) travail souvent dans leur coin par exemple chaque enseignants creer ses travaux pratique en physique chimie electronique au lieu de se concerter et partager le travail

mais bon cet isolement provient aussi de la gestion mis en place par les ressources humaines et de la hierarchie

Allan Wauters
#139, le 21/01/2015 - 17:38

Pourquoi ne pas rénover les plate-formes d'échange entre pairs, afin de mutualiser les talents? Des manuels collaboratifs existent comme metaphysik par exemple.

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée