La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de chrislaut68 sur le débat « Le numérique, renouvellement et diversification des pratiques pédagogiques et éducatives ».

Retourner au débat

La contribution #624

chrislaut68
#624, le 05/02/2015 - 09:25

DE LA FUMÉE !

Le numérique, c'est bien, c'est utile !

Utile comme l'était le stylo à encre face à la plume sergent major.

Utile comme doit l'être un outil; sans plus. 

Le défi est ailleurs : la perte de motivation de nos enfants face à l'apprentissage. 

Pourquoi ? Parce qu'ils veulent apprendre sans effort !

Pourquoi veulent-ils apprendre sans efforts ? Mais parce que tout est tellement plus facile dans le monde numérique : jeux, communications, recherches internet. C'est attrayant, ludique, divertissant ... 

Ma position est paradoxale car je pense que le numérique à l'école a sa place; mais il doit trouver sa vraie place et sûrement pas au détriment des méthodes d'apprentissages. On n'apprend pas le piano sur une tablette ... 

Certes, on peut découvrir énormément de choses à travers l'utilisation du numérique; mais le risque est de rester passif, superficiel dans l'apprentissage de son savoir, de faire du touche à tout et d'oublier d'être un véritable acteur de son apprentissage. 

Car c'est en forgeant qu'on devient forgeront ! Aujourd'hui, on dirait qu'il faut mettre la main à la pâte.

Pour conclure : oui au numérique, comme un outil merveilleux d'accès à la connaissance, un outil pour les TP de sciences etc. Mais, en revanche, n'allez pas croire qu'il résorbera d'un coup de baguette magique les problèmes actuels de l'école. C'est de la fumée ! 

Aucun argument pour

La consultation est fermée

3 arguments contre ∨

Amélie Josse
#978, le 24/02/2015 - 16:27

"Tout est plus facile dans el monde du numérique"? En êtes-vous sûre? Tout semble plus facile peut être ma ça ne l'est pas. La première utilisation d'internet ça n'est pas jouer (même si vous commencer par ça) mais bien la recherche d'informations. Or les informations y sont nombreuses et de sources diverses. La communication n'en parlons même pas. Les outils sont démultipliés certains sont privés, d'autres publics... Les apparences sont trompeuses. Internet c'est un univers riche et complexe. 

Pensez que les élèves sont passifs devant les outils très bien, mais ils peuvent aussi bien l'être sans le numérique. C'est aux enseignants de rendre l'élève actif dans son utilisation des outils et surtout critique. Ne me dites pas que la recherche doumentaire est plus facile en ligne que dans une bibliothèque. Dans les deux cas je dois apprendre à faire une recherche pertinente ça n'est pas inné.

Donc si nous pouvons être d'accord sur une chose "C'est en forgeant qu'on devient forgeron". Les élèves utilisent le numérique au quotidien mais c'est en l'utilisant avec eux qu'ils auront des usages actifs et donc contructifs. 

LOUIS G
#626, le 05/02/2015 - 11:26

le numérique c'est le stylo ET le livre.

on peut très bien commencer à apprendre le piano sur une tablette. L'envie de jouer sur un vrai piano et la persévérance viendront ensuite... ou pas.

mfontaine64
#625, le 05/02/2015 - 11:21

Oui c'est bien c'est utile et il faut surtout souligner que le numérique est bien plus puissant qu'un stylo.

A mon avis celà peut apporter une véritable plus-value dans nos pratiques pédagogiques.
 

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée