La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Guillaume LEGUAY sur le débat « Le numérique, renouvellement et diversification des pratiques pédagogiques et éducatives ».

Retourner au débat

La contribution #593

Guillaume LEGUAY
#593, le 03/02/2015 - 20:18

Une aide plus personnaliser et un plus grand intérêt de la part des élèves

Bonsoir,

Je suis actuellement lycéen et je viens participer à ce débat afin de donner les envies des élèves sur cette question.

En effet, pour moi il est important que chaque élève possède son propre outil numérique, de préfèrence une tablette numérique, l'ordinateur portable étant à mon avis beaucoup trop lourd pour nous. Cependant, il est nécessaire de garder l'écriture manuscrite. La tablette aurait alors comme intérêt de remplacer les livres, qui pèse leur poids il faut bien l'avouer, et permettrait ainsi d'éviter les "j'ai oublier mon livre", et permettrait ainsi au professeur d'avancer plus rapidemment et d'éviter de perdre du temps inutilement. Ceci n'étant qu'un petit avantage.

Les professeurs ont leur intérêt dans cette réforme.

En effet, grâce à une correction automatique, la tablette permettrait de mieux localiser les difficultées des élèves. La tablette ne doit pas être perçue comme un outil qui va remplacer le professeur mais au contraire comme une aide qui va lui permettre de proposer à chaque élève des exercices personnalisés. Il pourra ainsi suivre la progression de chaque élève plus facilement. Ceci doit également renforcer la cohésion entre professeur et élèves en créant une messagerie où chaque élève pourrait joindre le professeur pendant et après les heures de cours. En effet, et ceci est surtout présent au collège ou au lycée, mais si lors d'une révision nous nous apercevons que nous n'avons pas comprit un point du cours, le professeur peut nous répondre plus rapidement. J'ai un de mes professeurs qui nous a donné son adresse e-mail, pour que nous puissions lui poser des questions du cours ou sur ce qui concerne sa matière. Le résultat est impressionnant, nous avons tous progressé et nous nous sentons plus à l'aise. Cependant des professeurs ne souhaitent pas la donner, voyant ceci comme une ouverture de vie privé ce qui est compréhensif.

Les élèves doivent aussi y trouver leur compte.

En effet, l'intérêt même de cette réforme est de diminuer le décrochage scolaire. Alors certe, ce n'est pas en distribuant des tablettes que tout le monde va se mettre à travailler. Cependant ceci permettrait de capter l'intention des élèves. En effet, un élève de Toulouse,par exemple, n'ira jamais au musée du Louvre ou de Versailles avec sa classe. Avec la tablette nous pourrions imaginer une visite virtuel du château au lieu de se limiter à une simple photo. Pourquoi ne pas imaginer de voir le lieu prendre vie avec les personnas de l'époque. Permettre de jouer intelligement avec l'Histoire, les sciences .... . La tablette ne doit pas remplacer le professeur mais illustrer son propos autrement que par de simple images. Ceci permettrait également à l'élève de refaire des exercices,qui corriger automatiquement, lui permettrons de prendre conscience de ses erreurs et de les corrigées. Il pourra ainsi s'exercer seul et plus facilement.

Je pense que cette réforme pourrait permettre de faciliter le travail des professeurs et de rendre celui des élèves plus agréable, cependant cela doit être bien exécuter et jusqu'à présent les quelques outils informatiques que nous possédons sont sous-exploités et mal utilisés ce qui empêche réellement cette Révolution technologique de montrer tout ce quel peut apporter.   

1 argument pour ∨

Véro50
#961, le 22/02/2015 - 16:29

Cela me fait plaisir de rencontrer un lycéen ici. J'ai envie de lui parler un peu de mon expérience de prof qui essaie plein de choses avec les élèves. Le premier point, c'est la question de la correction. Plus je reçois de devoirs sous forme numérique, plus je me sens coincée au moment de la correction. Car la seule solution que j'ai trouvée jusqu'à maintenant pour produire numériquement une correction personnalisée avec des conseils, c'est la fonction "insertion / commentaires" du traitement de textes. Et par rapport à mes corrections papier qui jouent avec les marges (à gauche et à droite), les couleurs('orange ou rose) et les abréviations, je me sens à l'étroit dans le numérique.

Par contre, je trouve bien que vous ayez vos outils à vous. Non seulement ils allègent le poids du cartable et ils vous sont familiers. Donc vous les manipulez mieux. Mais il est important alors de s'entendre sur des logiciels compatibles. Et c'est là qu'à mon sens, il y a un point à ne pas négliger : je suis convaincue que vous avez besoin de plus d'accompagnement que vous ne le pensez (et que ne le pense la société). Je pense donc que le principal, ce n'est pas l'objet mais l'accompagnement qu'on vous donne.

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée