La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Isabelle D sur le débat « Le numérique, renouvellement et diversification des pratiques pédagogiques et éducatives ».

Retourner au débat

La contribution #399

Isabelle D
#399, le 26/01/2015 - 19:25

La diversification des pratiques pédagogiques et éducatives

C'est quand même très lié à la maîtrise de diverses applications adaptées ou adaptables à sa discipline, même si certaines se recoupent. Il faut donc trier, se les approprier, en créer soi même pour les plus « doués »(je ne me sens pas programmeur dans l'âme, c'est un vrai autre métier).

Un autre problème : certaines applications ne fonctionnent pas avec Open Office par exemple, il faut obligatoirement Microsoft Office, comment rendre ces logiciels compatibles.

Il faudrait donc que l'utilisation de ces applications aussi diverses et variées soient gratuites et compatibles aux différents systèmes d'exploitation, différents supports(téléphones, tablettes, ordinateurs...) pour utiliser, rentabiliser, enrichir les différents outils mis à notre disposition pour enseigner différemment. Je prends peut être le problème à l'envers mais je ne maîtrise pas suffisamment l'informatique pour permettre une réponse. L'harmonisation est-elle utopique ?

2 arguments pour ∨

Thierry Munoz
#701, le 07/02/2015 - 17:45

Justement pour permettre d'échanger des documents indépendamment du logiciel utilisé, cela existe déjà : il suffit d'enregistrer les fichiers sous des formats ouverts contrairement aux formats propriétaires des éditeurs tels que les .doc ou .docx. Ça s'appelle l'interopérabilité mais les éditeurs commerciaux y ont peu d'intérêts : pourquoi l'utilisateur achèterait un logiciel alors qu'il en existe des gratuits à côté qui font la même chose ?
Avec des formats ouverts, il n'y aurait plus besoin de passer par le format .pdf (ça ferait une étape de moins).

Je pourrais donner des contre-exemples où LibreOffice/OpenOffice est mieux que Word mais le logiciel qui produit le document n'est pas le problème (de plus il peut évoluer et nous n'avons pas tous les mêmes exigences) : chacun doit avoir le droit d'utiliser l'outil qui lui convient.
 

jilpat
#459, le 28/01/2015 - 21:55

d'accord pour la compatibilité avec open office/libre office

Je me suis heurté à celà en tentant de rendre des copie corrigées au format pdf. Open office n'exporte pas les appréciations  à droite au format pdf, seul word le fait.

Il faudrait que cette fonctionalité soit gérée dans l'espace de travail numérique utilisé par les en seignant ( Moodle dans mon cas )

La consultation est fermée

1 argument contre ∨

BL
#876, le 16/02/2015 - 10:42

Il faut que les enseignants soient guidés par le principe d'universalité et de neutralité.

C'est pourquoi il faut apprendre à faire sans les outils propriétaires et "privateurs".

http://www.linuxedu.org/pourquoi-microsoft-word-doit-mourir/

Leurs promoteurs ont bien su les vendre, c'est tout !

On peut faire plus avec les suites bureautiques libres et leur extensions que les familles peuvent installer et utiliser librement à domicile et ailleurs.

On ne peut pas faire insidieusement la promotion de produits payants et qui au final n'ont pour eux qu'une rente de situation. On fait vraiment plus avec Open Office et Libre Office ! Il faut juste un peu chercher !

Et puis c'est un débat préhistorique ! Ces outils sur le poste de travail en local sont dépassés.

Les états européens devraient founir à leurs systèmes scolaires des outils libres aussi performants que les outils "dans le nuage" proposés par les géants.

Essayez Google docs avec Kaizena pour vous faire une idée de ce que nous pourrions utiliser comme outil au top.

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée