La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Gérard Marquié sur le débat « Le numérique, renouvellement et diversification des pratiques pédagogiques et éducatives ».

Retourner au débat

La contribution #1110

Gérard Marquié
#1110, le 09/03/2015 - 10:49

Utiliser les réseaux sociaux dans l'éducation

Une enquête réalisée auprès d'enseignants et d'acteurs de l'éducation en 2011, 2012 et 2013 a montré que l'utilisation des réseaux sociaux dans le cadre scolaire réinterrogeait la relation éducative, le rapport entre le scolaire et le hors-scolaire, entre le local et le "à distance". Ces enquêtes, réalisées par l'INJEP (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire) se sont appuyées sur l'usage de Twtter. Elles ont notamment permis d'éclairer sur les compétences développées par les acteurs (professionnels de l'éducation mais aussi jeunes et parents), les apports des outils numériques utilisés en termes pédagogiques mais aussi le développement d'un réseau et d'une co-formation. Ces constats sont réalisés dans un contexte institutionnel encore perçu par les professionnels comme peu favorisant.

La dernière enquête a notamment fait l'objet d'un numéro édité par l'INJEP inititulé : "Twitter : outil de transformation dans le champ éducatif" (C.Delesalle et G.Marquié, Jeunesses : études synhtèses, n°18, février 2014).

L'analyse des résultats de l' enquête montre notamment que :

- Les élèves sont davantage acteurs de leurs apprentissages :

- La enseignants interrogés parlent en priorité de la valorisation des activités des élèves et de leurs plus grandes motivations,

- L'utilisation des réseaux sociaux et du numérique permet de travailler sur l'éducation aux médias  et la gestion de l’identité numérique,

- Les enseignants développent de la compétence et de la confiance

Les professionnels qui innovent avec ces outils depuis longtemps insistent sur leur potentiel de lien social, dès lors que des objectifs clairs leur sont assignés. Twitter représente un exemple de ces outils versatiles et modelables qui sont performants dans les environnements complexes comme l’éducation. Ce type d’outil introduit de la transversalité entre les disciplines, entre les professionnels (coopérations inter-classes, binômes, projets montés avec le CDI ou la BCD), entre les niveaux hiérarchiques et également entre l’éducation formelle et non formelle. Il ne se substitue évidemment pas à la réflexion pédagogique, celle-ci doit primer, c’est la condition d’une appropriation pertinente de ces outils, en les mobilisant pour des objectifs bien identifiés.

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée