La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Stéphanie de Vanssay sur le débat « Le numérique, renouvellement et diversification des pratiques pédagogiques et éducatives ».

Retourner au débat

La contribution #10

Stéphanie de Vanssay
#10, le 19/01/2015 - 14:07

Passer de M@gistère aux MOOCs

Former les enseignants par le numérique est pour moi un levier essentiel, M@gistère a ouvert la voie mais il faudrait encourager la participation des enseignants à des formations en ligne ouvertes comme les MOOCs (cours massifs et ouverts en ligne) et pour cela reconnaître le temps de formation qu’il y consacre. Cela pourrait se faire via un portfolio professionnel où tout cela serait consigné et valorisé. À ce propos le Clemi propose par exemple des MOOCs fort intéressants sur l'éducation aux médias ici : lc.cx/MOOCclemi

 

Par ailleurs, M@gistère devrait être plus ouvert, chaque enseignant devrait avoir accès librement à tous les contenus (même si bien entendu il ne bénéficie de l'accompagnement d'un formateur que sur quelques parcours auxquels il est inscrit) cela lui permettant de choisir les parcours qui lui conviennent le mieux et de pouvoir accéder à tout moment à un contenu dont il a besoin.

 

Il me semble qu’un enseignant qui a appris via le numérique est plus enclin à en saisir les enjeux et à le mettre en oeuvre ensuite pour ses élèves.

 

1 argument pour ∨

Anne Tito de Morais
#401, le 26/01/2015 - 20:08

Ayant pratiqué plusieurs moocs, je suis entièrement d'accord, cela permettrait une auto- formation qui malheureusement n'est pas (encore) reconnue.

@Marc Plateau: je ne nie pas le travail des animateurs de parcours, mais avoir accès en "libre service" ne veut pas forcément dire apprendre sans effort et sans réflexion...Les Moocs m'ont justement appris le contraire. 

La consultation est fermée

1 argument contre ∨

marc plateau
#357, le 25/01/2015 - 11:22

Les Moocs et le site M@gistère ne jouent pas le même rôle. Le site M@gistère propose des formations accompagnées avec des animateurs de parcours (et c'est un véritable tâche). Il appelle un engagement et une responsabilité de celui qui s'inscrit et souhaite se former. On n'apprend pas sans efforts et sans réflexion ;). Une formation en "libre service" n'a pas la même valeur que celle qui est accompagnée d'un suivi et d'une forme d'évaluation, je crois.

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée