La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de BBLANDIN sur le débat « Le numérique et les compétences de demain ».

Retourner au débat

La contribution #991

BBLANDIN
#991, le 26/02/2015 - 20:38

Quelle place doit on accorder au numérique à l'école maternelle ? Doit-on travailler de nouvelles compétences ?

j'ai lu tous les défis, et sauf erreur, je n'ai vu qu'une fois la maternelle mentionnée.

Il me semble que si l'école est obligatoire à partir de 6 ans et qu'elle est gratuite, ce n'est pas pour rien: c'est bien parce qu'elle a, entre autre, pour "mission" de former les citoyens de demain (en quelque sorte, c'est une façon de construire /former des individus épanouis et capables de vivre en société), et la maternelle, qui n'est pas obligatoire, participe également à cette mission (pour la majorité des enfants de 3 à 6 ans qui ont la possibilité d’y aller.)

Etant enseignante en maternelle depuis plus de 25 ans, et complètement autodidacte en ce qui concerne l'usage du numérique, je me demande s'il n'y a pas des préalables incontournables avant l'apprentissage du numérique à la maternelle. Avant tout, il faudra prévoir des heures de formation pour le enseignants n’étant pas nés avec un ordinateur dans les mains…

 En tant qu’enseignante j’utilise des outils numériques (photos, visionnage de petits films faits en classe, enregistrements…) L'utilisation du numérique, fait donc  partie du quotidien de mes élèves, mais, paradoxalement, je ne considère l'usage de ces outils que comme un moyen supplémentaire d'appréhender la réalité de leur vécu, et comme un stimulateur de langage.

Le rôle de l’enseignant n’est-il pas avant tout de développer la curiosité, l’envie d’apprendre  pour comprendre le monde qui nous entoure?

Le petit d’homme a en lui des outils qui lui permettre d’entrer en relation avec le monde : il a 5 sens à développer, chacun lui permettant d’appréhender le monde de façons différentes ;

Le petit d’homme a la capacité de communiquer avec les autres, de décrire et de dire le monde grâce à son langage.

Le rôle de l’enseignant, et des adultes qui l’entourent (parents, éducateurs, famille), n’est-il pas de l’aider à utiliser ces outils (5 sens, langage)  pour lui permettre de former sa pensée  , de devenir autonome, et de vivre en société plus tard ?

L’école maternelle  a certainement un rôle à jouer  dans ce sens  pour permettre à tous les enfants de grandir  dans de bonnes conditions de façon équitable, (les nouveaux programmes vont dans ce sens). Mais doit-on apprendre à l’école maternelle à utiliser un ordinateur ou une tablette (qui n’est ni plus ni moins qu’un petit ordinateur portable) ? Est-ce une priorité ?

 Car, est-ce bien utile de savoir utiliser un ordinateur si on ne comprend pas ce qu’on lit ? si on ne sait pas mettre en relation diverses données pour se faire une opinion ? si on ne connait de la réalité que sa représentation  (images, photos) ?

Mettre en place le langage,  tous les prérequis à la lecture, l’écriture, le calcul, l’organisation de sa pensée, nécessite beaucoup de temps et mobilise énormément d’énergie de la part des enfants, et, est indispensable à l’acquisition des connaissances et à la  maitrise d’outils (tels la lecture, l’écriture, les activités mathématiques et scientifiques) abordés en école élémentaire.

Pour pouvoir comprendre des données, prendre de la distance, avoir un regard critique, il faut déjà avoir une idée de la réalité, pour la différencier du virtuel. À quel moment l’enfant fait-il cet apprentissage ?à quel moment se construit-il ces savoirs ?

C’est à travers les activités de découverte du monde  (au sens large) qu’il pourra exercer ces compétences, mais pour certains enfants l’école n’est pas le seul lieu d’apprentissage ; il faut donc prendre en compte la situation de chaque enfant et permettre à tous ceux qui n’ont pas accès à ces savoirs et savoir-faire (pratique d’une activité culturelle, visite d'expositions etc…) au sein de leur famille, de les acquérir ou de les renforcer à l’école.

Et ,pour pouvoir confronter ses idées avec celles des autres, il faut entrer en relation avec l’autre : accepter de partager la parole, s’exprimer clairement, dire ce que l’on ressent, accepter de vivre avec l’autre. Le contact direct n’est-il pas dans un premier temps la meilleure manière d’y arriver ? Le numérique  (MSN, Chat, mail, réseaux sociaux...) aura bien le temps de jouer son rôle d’intermédiaire (ou d’écran  protecteur?), dès le collège, voire, dès l’école élémentaire. Apprendre à vivre ensemble, n’est –il pas une priorité d’actualité ?

Sans compter que le petit d’homme a un corps, qui lui aussi, a besoin de se développer pour lui permettre d’agir dans le monde. La maternelle est là aussi pour lui apprendre à maitriser ses gestes,  à l’initier au respect de son corps (hygiène, alimentation) et du corps de l’autre..

En conclusion : le développement de la curiosité, de l’envie d’apprendre, du respect de soi et des autres, l’acquisition du langage, sont des apprentissages fondamentaux et incontournables. Faut-il y rajouter un volet de compétences numériques ?

Avant tout, n’oublions pas que les élèves de maternelle sont des  jeunes enfants qui ont besoin de temps pour jouer / imaginer, pour manipuler / expérimenter, et pour comprendre la réalité.

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée