La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Christian Gautellier Président du collectif Enjeux e-médias sur le débat « Le numérique et les compétences de demain ».

Retourner au débat

La contribution #677

Christian Gautellier Président du collectif Enjeux e-médias
#677, le 06/02/2015 - 20:41

Défis et obligations pour l’éducation

L’éducation du XXIe siècle est confrontée à un vrai défi : faire en sorte que le « citoyen numérique », et donc tous les enfants et les jeunes, maîtrisent des environnements nouveaux et leurs usages, de manière consciente et critique. Les jeunes doivent comprendre que la plateforme ou le réseau numérique qu’ils utilisent sont tout sauf neutres et qu’ils sont par conséquent au cœur d’enjeux économiques et cibles de stratégies marketing de plus en plus élaborées et fondées sur le profilage de leurs données personnelles.

Un « illectronisme » excluant bon nombre de citoyens, peut se développer. Pour lutter contre cet état de fait, il convient, non seulement de développer la capacité à maîtriser l’information,  mais aussi d’inventer une éducation aux médias et à l’information globale et multi facettes : presse écrite, télévision, ordinateur, tablette, téléphone, console…, aux  contenus divers : actualités, fictions, divertissements, publicités, services, jeux vidéo, etc. Il est nécessaire d’avoir une vision large de l’éducation aux médias et à l’information. Au-delà du triptyque assez précis et connu de la critique, de la compréhension, du rapport à la création, cette éducation se situe également dans une approche économique, en lien avec une éducation à la consommation, avec des problématiques de citoyenneté, donc de droit, en référence à la Convention Internationale des Droits de l’Enfant et à la Déclaration universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen.

Cette dimension éducative et culturelle doit être posée  dans un continuum éducatif, c’est-à-dire dans une cohérence entre tous les espaces éducatifs, de l’espace parental ou familial aux espaces non formels que peuvent vivre les enfants et les jeunes et évidemment, en l’articulant avec l’école, espace d’éducation formelle. Aux industries de programmes dominées par des logiques permanentes de séduction et de consommation, il est nécessaire et urgent d’opposer un projet émancipateur d’éducation.

Christian Gautellier, Président d’Enjeux e-Médias

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée