La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de @nnie sur le débat « Le numérique et les compétences de demain ».

Retourner au débat

La contribution #524

@nnie
#524, le 31/01/2015 - 22:38

Et si on revisitait l'apprentissage de la lecture?

Tout d'abord pour ma première contribution je souhaite dire Merci à tous ceux et celles qui ont contribué à creer cette concertation et merci Madame la ministre pour votre  phrase que je garderai  en mémoire "Une situation exceptionnelle appelle des mesures nouvelles"

Et si on revisitait l'apprentissage de la lecture?

Lire un livre et lire une page web, est ce les mêmes mécanisme de decryptage de l'information qui sont utilisés? Non, un livre se découvre par une lecture ligne à ligne, alors qu'une page d'un site web demande une autre stratégie de lecture.L'école de demain doit permettre à tous les élèves de developper des stratégies de lecture de tout support dont les supports numériques.

L'apport des neuroscience peut beaucoup nous apprendre sur ces nouvelles techniques d'apprentissage de la lecture. Alors le débat lecture globale et sylabique serat-il dépassé? Non bien sur mais d'autre techniques de lecture digitale devront être enseignées pour permettre aux élèves de décoder l'information.

 

1 argument pour ∨

Olivier Duprez
#660, le 06/02/2015 - 15:29

Quand je suis entré en 5ème, j'aimais déjà beaucoup lire, j'avais pris une option facultative sur l'apprentissage des techniques de lecture. Internet n'existait pas...

Par la suite, et encore plus aujourd'hui, pour mon travail ou par divertissement, ces techniques de lecture rapide s'avère être un atout déterminant pour ne pas être découragé par la longueur d'un document. J'aime toujours lire, non pour l'aspect littéraire ou le contenu, mais pour sa contribution comme outil d'apprentissage.

Aujourd'hui l'apprentissage de la lecture est encore trop axé sur l'ambition de donner l'envie d'aimer le contenu ou sa forme, on impose toujours des listes d'oeuvres à lire pour chaque niveau. Cette méthode est archaique et n'avait d'interet que lorsque le support papier était incontournable et que l'imprimerie ne pouvait proposer en grand volume toutes les oeuvres.

Laissons les élèves chercher et choisir les oeuvres qui leur semblent correspondre à la thématique que fixerait le corps enseignant. Et concentrons l'enseignement sur les techniques de lecture, d'analyse, et reformulation.

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée