La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de deky dreulkar sur le débat « Le numérique et les compétences de demain ».

Retourner au débat

La contribution #344

deky dreulkar
#344, le 24/01/2015 - 14:28

le réel et non le déni (suite)

je considère, personnellement, que l'ordinateur et le numérique ne devrait pas avoir sa place dans une école primaire et pas avant la 3è au collège. il y a des choses à respecter impérativement malgré l'obssession du profit et bénéfices financiers. je considère que tous les élèves en sortant du collège devraient avoir un premier brevet de secourisme que celui-ci devrait être réactualisé en seconde et première et terminale puis au travail mais aussi pour les chômeurs....pour tous...un élément très utile et pour le vivre ensemble positif.

il est indispensable de respecter un certain nombre de choses de l'évolution psychomoteur, du cerveau et pour le développement des capacités intellectuelles. et acquérir de vrais bases de vivre ensemble et non la course à la communication virtuelle. combien d'enfants arrivent au collège sans vraiment savoir lire et écrire réellement ?  sans parler de dyslexies.

non à la course à emmagasiner emmagasiner au lieu de comprende donner du sens. respecter le rythme de l'enfant est indispensable. respecter le rythme d'un être humain est indispensable. la créativité est une chose indispensable qui doit venir aussi de la personne cette découverte d'elle-même contribue aussi à son développement et ses capacités.

si les nouvelles techonologies sont présentes elles doivent réellement être au service de l'humain et non l'inverse.

si l'on ne respecte pas les réalités de ce qu'est un être humain en quoi le numérique lui améliorera son quotidien ?

le numérique est un outil qui peut être utilisé mais de façon positive et non discriminante et ne doit pas créer d'addiction. le numérique est un outil à utiliser si réellement on tient compte des savoirs connaissances aussi des sciences humaines et si réellement des concepteurs aux techniciens de maintenance tout est fait pour que cela fonctionne dans l'intérêt de tous de façon positive.

mais il est indispensable de tenir compte des risques en abusant de cette technique tant sur le plan de la santé physique que la santé psychologique, et toute l'existence d'un être humain il doit donc y avoir des adaptations. le tout non filaire peut porter atteinte à la santé il ne s'agit pas de maladie psychiatrique ou phobie aux nouvelles technologies sinon cela voudrait signifier que les maladies psychiatriques ou phobies se développent s'agirait-il d'une épidémie ? étrange il y a des questions en effet à se poser alors. il faut cesser d'utiliser ces inepties et refuser le déni et refuser toutes les manipulations.

les hommes qui fabriquent et rajoutent des ondes électromagnétiques ont une responsabilité sur les conséquences de la vie et santé de tous leurs concitoyens.........mêmes pour ceux qui sont ehs (électrohypersensibles) qui n'a ni frontière ni catégorie socio professionnelle ni socio économique toutes ces personnes sont d'une grande diversité............nous devons savoir utiliser les causes, les conséquences, les expériences du passé et au présent des technologies qui sont utiles positives et ne portent pas atteinte à la santé de personne. donc accepter les frustations de ne pas faire tout comme on voudrait au dépend d'autrui et agir concrètement pour ceux qui sont ehs afin qu'ils puissent vivre eux aussi en bonne santé. utiliser le numérique en tenant compte de cela est la preuve de cerveaux qui fonctionnent correctement du sens de la citoyenneté, de la fraternité, et du vivre ensemble et ainsi nos enfants nos ados nos jeunes majeurs pourront constater et vivre parmi des adultes plus âgés cohérents et en accord avec les enseignements notamment civiques.

il est un fait évident que pour des personnes qui ont des difficultés de santé de handicap les nouvelles technologies peuvent apporter une amélioration pour leur quotidien et des apprentissages mais cela ne retire rien à ce je dis à propos de l'ehs (électrohypersensibilité). le marketing et la publicité utilisent aussi les savoirs et connaissances des sciences humaines pour vendre pour donner envie de vendre leur but est le chiffre d'affaire et leur bénéfice et toutes les entreprises qui font appel à cela également. cependant cela ne doit pas autoriser ni permettre le déni, ni les humiliations, ni la maltraitance. cela divise et ne rassemble pas. merci pour cette concertation nationale

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée