La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de S.J. sur le débat « Le numérique et les compétences de demain ».

Retourner au débat

La contribution #293

S.J.
#293, le 23/01/2015 - 15:51

Formation initiale ou remise à niveau des élèves (et des profs) en début d'année, puis utilisation par chacun tout au long de l'année

Avant de cibler les compétences nécessaires à demain, il faudrait faire le point sur celles déjà en cours aujourd'hui et les lacunes sur celles-ci. Une partie des élèves (et profs) sont aguerris mais beaucoup se contentent encore de "bidouiller".

Je propose de prévoir une formation initiale ou une remise à niveau en informatique à tous les élèves en début d'année, sur par exemple 1 mois, avec des heures banalisées dans leur emploi du temps pour cela, et assurer par un professeur volontaire et compétent en la matière évidemment. Et ensuite, ces notions seront utilisées par chaque enseignant et les élèves, dans toutes les matières, chacun avec ses spécificités. Mais au moins, les bases pour commencer l'année y seront pour tout le monde. Ces "bases" nécessaires à l'année ne sont bien sûr pas les mêmes si on est en CM1, en 3°, en 1ère, en cycle pro ou autre... et suivant la matière. Il conviendrait donc que l'équipe éducative prenne un temps pour faire le point sur les besoins urgents et nécessaires à tous pour l'année et le niveau, toutes matières confondues. La liste de ces besoins ne doit pas être longue compte-tenu du temps imparti à cette formation initiale. Et comme on le sait, si on n'utilise pas par la suite ce que l'on a appris, on l'oublie. Par conséquent, à charge après aux enseignants (dont je fais partie) d'utiliser et de faire utiliser par les élèves ces notions de façon régulière, selon l'apprentissage envisagé. Sinon ce temps consacré à la formation des élèves en début d'année sera du temps de perdu. Ceci ne suffira peut-être pas. Mais chaque professeur pourra compléter lors de ses cours par des notions informatiques propres à sa matière (utilisation de la vidéo pour le prof d'EPS, utlisation d'un logiciel de géométrie dynamique en maths, ...).Ce système permettra aussi aux élèves nouveaux venus dans l'établissement de se mettre à niveau. Il permettra aussi à chaque élève d'avoir le temps de s'approprier l'outil numérique puisque cette formation initiale ciblée de début d'année serait faite à chaque niveau, ajustée chaque année.

Je fais cette proposition après avoir observer ce qui est fait dans mon établissement. En demandant à mes collègues: Et toi ? Que fais-tu et qu'apprends-tu à tes élèves en informatique ? J'ai souvent entendu la même chose, une "base" commune. Ce qui veut dire que cette base commune pourrait être enseignée par une seule personne et libérer ainsi du temps à chaque prof pour sa matière et non pour de l'informatique pur. A l'heure actuelle, les critères du B2I doivent être enseignés et évalués par tous. Pourquoi pas ? Mais rien n'interdit un enseignement spécifique en informatique en début d'année. Il faut évidemment par la suite que chacun joue le jeu et que l'on ne se contente pas de se dire: "c'est vu en début d'année, je ne m'en occupe pas." Mais peut-être que ce sera plus motivant pour le prof d'utiliser et faire utiliser l'informatique par ses élèves si ces derniers ont un minimum de bagages, et notamment ceux dont on aura besoin en cours.

Si on constate que les pré-requis nécessaires en informatique pour l'année sont déjà acquis par les élèves, cette formation initiale peut ne pas être nécessaire. Ou on pourrait cibler seulement les élèves qui en auraient besoin. Il serait bon de laisser le choix de l'organisation à chaque établissement.

Je terminerai en proposant la même chose aux enseignants. Nous avons aussi besoin de formation en informatique et en numérique. Souvent les inscriptions sur ce thème se font en septembre/octobre et les formations ont lieu tout au long de l'année, dans la limite du budget et des places disponibles. Mais c'est rapidement que l'on a besoin de se former. Une formation ou remise à niveau en début d'année dans l'établissement serait intéressante à envisager. Ceci permettrait aussi aux nouveaux profs arrivant dans l'établissement de s'adapter à ce qui s'y fait et de s'intégrer à l'équipe rapidement.

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée