La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Sébastien DESPLANQUE sur le débat « Le numérique et les compétences de demain ».

Retourner au débat

La contribution #287

Sébastien DESPLANQUE
#287, le 23/01/2015 - 14:10

Proposition d'items (soumis à débat et discussion) pour les compétences numériques

- Maîtriser son identité numérique

- Distinguer les usages du numérique : professionnel, familial, commercial…

- Produire de l’information numérique, seul et en collaboration (notion de communautés)

- Connaître les acteurs du numérique : institutions, structures commerciales, individus…

- Evaluer la pertinence de l’information récoltée, de l’information produite

- Comprendre les notions de propriété intellectuelle, de droit à l’image

- Comprendre l’importance d’identifier le lieu physique de stockage de l’information déposée et les enjeux (dont juridiques)

- Connaître les différents types de réseaux sociaux et leurs usages

- Comprendre son rôle d’acteur du numérique : droits, devoir, respect et limites de la liberté d’expression, modération, savoir signaler des contenus ou propos inappropriés…

- Distinguer réel, modélisation et virtuel

- Connaître la diversité des accès au numérique : smartphone, ordinateurs, tablettes, objets connectés… l’outil n’est pas le numérique mais un accès au numérique

- Identifier la plus-value du numérique et savoir choisir le support numérique pour un objectif donné, notion d’usage transmedia, de réalité augmentée

- Identifier les formats et les outils multi-plateformes

- Connaître des notions autour des modèles économiques numériques : libre, gratuit / payant, hébergement, contreparties publicitaires…-

2 arguments pour ∨

Sébastien DESPLANQUE
#455, le 28/01/2015 - 19:43

En effet certains de ces items sont dans le B2i. Dans ce B2i il faut peut-être nous interroger sur les items qui doivent être conservés et peut-être que d'autres doivent être modifiés, reformulés ou supprimés.

 

Je vous rejoins Grégoire sur l'aspect créativité, et c'était trop sous-entendu dans "Produire de l’information numérique, seul et en collaboration". Cette créativité est déjà présente dans la compétence 7 du socle. Il faudrait donc ajouter des items plus explicites.

 

Pour ce qui est de la terminologie je crois que le terme "informatique" devrait disparaître...

Maxence Devigne
#289, le 23/01/2015 - 14:27

Beaucoup de ces items sont dans le B2I.

Le AC 3.3.2 = Je sait créer un document multimédia.

Le AC 5.3.1 = Je sait pourquoi je me connecte à un réseau social et à quoi il me sert.

Et d'autres ...

 

La consultation est fermée

2 arguments contre ∨

vcuau
#952, le 20/02/2015 - 19:38

Evaluer qualitativement les compétences numériques des élèves par ces items, comme est censé le faire le B2i, est une idée correcte, mais pour le moment très mal appliquée.

Un temps de cours devrait être consacré tout à long de la scolarité a aborder dès l'école primaire ces questions, afin de mettre en place un véritable échange sur le sujet entre les enseignants et les élèves.

Aujourd'hui, le B2i, au collège par exemple, se résume pour les élèves à comprendre le sens des énoncés des items, apparement rédigé dans le but de ne pouvoir être compris par personne. Ensuite, à envoyer un petit mot (souvent copié-coller depuis un blog trouvé en 0.38 seconde par notre ami Google), puis à attendre d'avoir un point vert administré à la suite d'une lecture passive et rapide du message par un prof en week-end à la montagne. D'ailleurs, à la fin de la 3ème, les profs finissent par valider le B2i à toute la classe, car obligatoire pour le brevet il me semble, et voilà.

Par exemple, si l'on me propose : "Je sais produire de l'information numérique, seul et en collaboration", j'aimerais bien savoir ce que l'on attend de moi. "Bonjour, je sais produire de l'information numérique car je change mon statut Facebook régulièrement. Merci."

Les propositions d'items que vous donnez sont intéressantes, mais comment évaluer la maitrise de celles-ci par les élèves ?

Je crois que l'évaluation des compétences numériques doit être répensée. Dans un premier temps, les intitulés de chaque compétences doivent être clairs. Les enseignants doivent être mieux formés pour aborder ces notions en classe, aux moments les plus propices lors d'un travail sur informatique en cours pour les compétences (utilisation d'un logiciel, par exemple), ainsi que lors de moment dédiés pour les questions de l'utilisation et du respect en ligne, plus abstraites et nécessitant un moment d'échange dédié dans le cadre scolaire, selon moi.

Enfin, plutôt que d'avoir validé ou non son B2i, un point c'est tout, pourquoi ne pas faire un système de niveau. Au lycée après le bac par exemple, chaque élève se verrait attribuer une certification de ses propres compétences, avec un niveau de 1 à 3 par exemple, en fonction du nombre d'items validés.

En bref, évaluons les compétences numériques. Mais faisons le bien, dans la simplicité, avec une plateforme agréable et mieux pensée, des identifiants qui fonctionne le 3 septembre, des profs mieux formés qui comprennent eux-même les items.

Grégoire Meyer
#380, le 25/01/2015 - 20:56

Je ne suis pas particulièrement contre vos propositions, mais beaucoup de ces items sont soit dans le B2I (comme l'a dit Mme. Devigne), soit les élèves ont déjà acquis ces compétences (par exemple distinguer réel et virtuel, ou encore ditinguer les usages du numérique). 

En matière d'enseignement numérique, je trouve que simplement éduquer les enfants sur les dangers et sur l'utilisation quotidienne du numérique ne suffit pas (j'ajouterais même que selon moi, c'est plutôt le rôle des parents...), il faut pousser les élèves à découvrir l'outil informatique. Beaucoup d'enfants entendent sans cesse les mêmes mises en garde sur les dangers des réseaux sociaux (et croyez moi, je suis passé par là moi aussi), mais très peu savent vraiment tout ce qu'on peut faire sur un ordinateur, ou un smartphone/tablette. Selon moi, il faudrait inviter les enfants à découvrir les possibillités du numérique (notamment la programmation à l'aide de logiciels conçus spécialement pour les enfants, simples d'utilisation et très ludiques), et pour les collégiens/lycéens encourager les créations personnelles sur support numérique (que ce soit artistique, des logiciels fait maison ou encore des nouvelles/romans/fanfictions), et privilégier le travail de groupe. 

Pour prendre un exemple, quand j'étais en Première un club robotique a été créé dans mon lycée (avec des robots LEGO), et c'est comme ça que j'ai commencé à programmer, d'abord avec un logiciel spécial, puis en C, puis je me suis intéressé à la création de jeux, et maintenant je suis étudiant dans une école de création de jeux vidéos (et jeux de plateau également).

Je pense sincèrement que le numérique peut ouvrir l'esprit des élèves, mais à condition de favoriser leur créativité et à les encourager dans leurs créations personnelles.

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée