La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Nicolas Rismann sur le débat « Le numérique et la réduction des inégalités ».

Retourner au débat

La contribution #82

Nicolas Rismann
#82, le 21/01/2015 - 09:33

harmoniser l'équipement dans le primaire et le secondaire, développer rapidement partout le très haut débit

Les plans informatiques concernent essentiellment les collèges et les lycées. Les écoles ont beaucoup de mal à suivre pour s'équiper, entretenir les matériels. Les enseignants fournissent encore trop souvent sur leurs deniers scanner, netbook. Il serait souhaitable qu'un fond de péréquation soit mis en place pour permettre à toutes les écoles d'avoir un égal accès aux nouvelles technologie. Les communes devraient pouvoir recevoir des subventions de l'Etat pour permettre l'équipement des écoles.

Les départements ruraux sont encore loin d'avoir partout le haut débit .... alors le très haut débit n'en parlont pas. Comment permettre  l'accès à des ENT dans le rural si les élèves sont encore en 56k sur leur modem ?

Les objectifs proposés sont intéressants mais reposent, selon moi, essentiellement sur une vision urbaine de l'accès aux nouvelles technologies et ne visent pour l'instant en moyens financiers et matériels surtout que le second degré.  Ne risque t-on pas de créer de nouvelles inégalités entre l'urbain et le rural, entre le primaire et le secondaire?

4 arguments pour ∨

Bernard Yor
#886, le 16/02/2015 - 16:53

Il faut à tout prix équiper de façon égalitaire toutes les écoles de France avec des moyens nationaux.

Hansy
#809, le 12/02/2015 - 18:56

Ces inégaliés  sont liées au fait que l'on considere que les grandes villes, comme Paris en particulier, du fait du grand nombre d'eleves scolarisés, puisent la quasi totalité du budjet accordé à l'education nationnale. Cependant, ce sont ces grandes villes qui ont le moins d'obstacles au développement des nouvelles technologies. En conséquence, allouer un plus grand budjet aux centres urbains revient à freiner le développement des zones rurales et ainsi, à accentuer les inégalités d'accès aux numérique. Ce cercle viscieux se traduit par un retard des équipements pédagogiques des zones rurales et une pointe des équipements urbains. Concretement, les villes comme Strasbourg possedent des ordinateurs surpuissants et les petites villes doivent attendre 25 minutes montre en main pour accéder à une page internet (dans cet exemple, la page d'identification d'ENTEA). Il faut donc allouer plus de fonds au développement "technologique" des zones rurales pour combler une crevasse s'élargissant entre les capacités d'accès au numérique et les réformes mises en place quitte à amoindrir les aides accordées aux zones urbaines.

flo_lafouch
#364, le 25/01/2015 - 14:19

Tout ce qui relève des collectivités territoriales crée des inégalités territoriales. C'est vrai pour le péri-scolaire au primaire C'est aussi vrai pour l'accès au (très) haut débit. Le temps où infrastructure et contenus pédagogiques pouvaient être dissocié est révolu. Le numérique fait partie intégrante du contenu pédagogique, ils ne peuvent plus être disscociés me semble-t-il. Dans le cas de l'accès aux équiepements numériques : déconcentration et non décentralisation des services de l'Etat.

College Diderot
#90, le 21/01/2015 - 10:10

Les inégalités crées entre les communes pour le 1er degré et entre les départements pour le 2e degré risquent en effet de s'agraver.

Les inégalités entre départements sont déjà existantes (par ex dans le 13 les collégiens ont un ordinateur portable donné par le CG, dans le 84 ce n'est pas le cas) et quelquefois les politiques publiques au lieu de compenser ces inégalités les accentuent contre toute logique, par exemple 5 établissements du département du 13, sur la base des critères choisis par l'administration elle-même sont plus « favorisés », et entrent ou restent dans le dispositif de l’éducation prioritaire alors que notre collège n’en fait plus partie, notre tableau est ici http://goo.gl/2X2rxi

 

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée