La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de @nnie sur le débat « Le numérique et la réduction des inégalités ».

Retourner au débat

La contribution #527

@nnie
#527, le 31/01/2015 - 23:29

Le danger vient de l'intérieur.....

J'accorde de l'importance aux élèves qui souffrent d’inégalités scolaires et sociales. Certains de ces élèves pratiquent l'absentéisme perlé et fractionné. Ce sont des viviers de recrutement pour les groupes sectaires et terroristes parce qu’ils passent beaucoup plus de temps qu'un élève lambda sur la toile. C’est sur la toile qu’on recrute et plus dans la rue…..

Ces élèves  cumulent des difficultés sociales, personnelles et scolaires qui oblitèrent leur capacité à se projeter dans un avenir positif. Situation largement exploitée par des personnes mal intentionnées qui les identifient dans les tweet ou sur les réseaux sociaux. Ces élèves font l'objet d'un repérage particulier par les groupuscules de cyber terrorisme dans les forums ou sur les twitt. Ils sont vulnérables et résistent moins bien aux argumentaires sectaires, et terroristes. Les lycéens décrocheurs fournissent de bonnes recrues dans les milieux de la petite délinquance et  peuvent alimenter les réseaux terroristes.

J'adhère aux mesures du plan Vigipirate mais le vrai danger ne vient pas de l'extérieur mais de l'intérieur….Depuis près de 6 mois circule dans les milieux étudiants et lycées une plaquette en pdf, qui fait la promotion du terrorisme en expliquant aux élèves et aux étudiants comment accéder au « deep web » (la face cachée du web). On trouve de tout sur le « deep », de la pédophile aux « stages » d’utilisation d’une arme, voire des invitations à la prostitution pour boucler ses fins de mois, des listings d’étudiants piratés à l’université pour « se remplacer aux examens ». On y trouve le mode d’emploi pour imprimer des faux billets de théâtre ou de cinéma, ou ….Acheter des armes.

La lutte contre les inégalités sociales et scolaires doit passer par la construction d’un environnement scolaire numérique juridiquement sécurisé. Protéger, informer, expliquer développe l’intérêt et la motivation. Les élèves même les moins concentrés, ou les plus en difficultés, sont attentifs quand on leur explique qu’il s’agit de leur sécurité. Expliquer les règles, montrer l'intérêt de la sécurité informatique est un moyen de susciter la reflexion et le débat pour repérer des pratiques mettant en danger les élèves. C'est leur montrer qu'on est attaché à leur réussite et à leur devenir m^me en dehors du lycée et à la maison les protéger quand ils sont seuls avec leurs claviers. Les professeurs ne sont pas formés à la connaissance juridiques (CNIL....) et sont démunis. Hélas et c'est dommage , la charte informatique de notre lycée est signée à 90% sans être lue.....

 

Aucun argument pour

La consultation est fermée

2 arguments contre ∨

LaurentQ
#1038, le 05/03/2015 - 17:04

Supprimons aussi la route/rue qui passe devant l'établissement scolaire : c'est là qu'il y a des accidents, du racket...

Thierry Munoz
#689, le 07/02/2015 - 09:15

L'environnement scolaire numérique juridiquement sécurisé est une obligation légale, il me semble.

Diaboliser l'outil ne résoudra pas les problèmes : l'outil n'est pas dangereux ou inoffensif en lui-même, c'est l'utilisation qui peut l'être. Et c'est valable dans tous les domaines.

Ce n'est pas en ignorant les problèmes extérieurs qu'on formera des citoyens éclairés, armés face aux manipulations. Le monde est dangereux, c'est vrai, c'est pourquoi l'école doit en informer, préparer ses élèves. Ne pas le faire, l'ignorer, les laisserait seuls, démunis lorsqu'ils y seraient confrontés à l'extérieur.

 

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée