La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Pernelle IL sur le débat « Le numérique, un facteur d’ouverture de l’école à son territoire et à son environnement ».

Retourner au débat

La contribution #992

Pernelle IL
#992, le 28/02/2015 - 11:02

Les liens sociaux, parlons-en.

Je suis, pour ma part, complétement affolée en apprenant ces projets.

Le numérique ne tissera PAS de liens sociaux, et tout le monde le sait. La seule chose que cela va provoquer, c'est l'isolement des adolescents et même des enfants. Avec ses risques, le numérique ne peut pas être imposé. Il faut que tout un chacun choisisse lui-même l'utilisation qu'il en fera. De nombreux cas de dépendance à Internet ont été constatés. Cela serait encore pire si on inculquait aux enfants dès leur plus jeune âge que le numérique est un unique moyen de travail, de communication. Des expériences aux États-Unis ont donné des résultats fâcheux : apprendre à écrire à la main est essentiel pour développer une motricité correcte chez l'enfant. Et pensez-vous seulement aux maladies de type épilepsie ? On ne peut pas obliger des familles pauvres à souscrire à un abonnement internet, on ne peut pas obliger des enfants à rester devant un écran alors qu'il fait si beau dehors.

Déjà, dans mon lycée, il n'y a plus de carnet de correspondance, seulement l'ENT. Mes parents ne le consultent jamais, et moi presque pas. Pourquoi ? Parce que mes parents oublient l'existence de ce site, ne veulent pas apprendre à l'utiliser et ne veulent pas perdre du temps sur l'ordinateur. Moi, parce que je n'ai pas envie d'être collée à un écran, alors que je pourrais aller lire un bon livre dans mon jardin. Je fais une exception aujourd'hui pour vous dire ce que j'en pense. Avec de amis, on a partagé des fiches de révision sur google drive, mais c'est nous qui avons choisi, c'est nous qui gérons notre temps sur l'ordinateur, pas quelqu'un qui va vouloir que t'y ailles alors que tu n'en as pas l'envie, par exemple.

Enfin, tout le monde sait qu'une fois sur l'ordinateurn on divague vite, allez voir un site ici, un site là... Consulter ses mails, regardez des photos. Au final, un temps fou se perd.

Ceux qui portent et défendent ce projet refusent de voir les mauvais côté, mais moi je refuse de voir filer ma vie parce que je suis devant un écran et que je ne vois pas le temps qu'il fait, et parce que je ne vois pas le temps qui passe.

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée