La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Aurélien LAMY AU ROUSSEAU sur le débat « Le numérique, un facteur d’ouverture de l’école à son territoire et à son environnement ».

Retourner au débat

La contribution #670

Aurélien LAMY AU ROUSSEAU
#670, le 06/02/2015 - 17:53

Favoriser la prise de conscience des élèves sur : le numérique comme outil et non comme mode de vie ? (invitation au débat)

Bonjour à tous,

Je suis actuellement étudiant à l'ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education). Je n'ai donc pas encore une grande expérience du terrain. Cependant, je tiens à vous proposer un débat sur comment enseigner l’utilisation du numérique à l’école. On peut observer la monté chez les jeunes de l’utilisation du numérique. Cependant, savent-ils l’utiliser correctement ?

Etant d’une génération (1991) qui est née dans l’ère du numérique, j’ai une vision peut-être plus nuancée que certain sur celui-ci. Effectivement, c’est une avancée énorme en termes de capacités, d’ouvertures, de gain de temps, etc. Certaines personnes plus âgées le voient évidement comme une avancé et un bénéfice considérable. Et je pense que cela leur voilent certains défauts. Car aujourd’hui, beaucoup de jeunes utilisent le numérique pour voir des vidéos ou des jeux, et partager sur des réseaux sociaux. Or, d’après moi cette utilisation ferme l’enfant au lieu de l’ouvrir au monde. Ne faudrait-il pas lui enseigner comment l’utiliser afin de chercher une information qui se rapproche au mieux de la vérité et encore quand elle s’en rapproche, avoir un esprit critique ? Et se méfier de certaines informations qui peuvent l’orienter vers des idées parfois radicales (cf actualités récentes) ?

De plus, la pratique actuelle du numérique chez les jeunes leurs octroient énormément de capacités intellectuelles (cf les travaux sur « la théorie des intelligences multiples » de GARNER, 1983). Elle les prive de capacités motrices (ils jouent et se dépensent moins dehors => manque d’agilité), de capacités sociales (communiquer avec quelqu’un par un écran n’est pas la même chose que face à face => manque expressions, contacts, sensations, sentiments, etc.), de capacités mentales (ils ne cherchent plus comment faire puisque « tout » leurs arrivent en un clic  => manque d’autonomie), de capacités expressives (manque de sensibilité, d’ouverture à l’art et à la réflexion), etc. A partir de ce constat-là, on peut aussi dire que rester beaucoup de temps enfermé devant un écran altère la santé des jeunes (cf définition de la santé de l’OMS et développement de ports de lunettes, du surpoids, etc.).

Je vous propose donc un enseignement vers une sensibilisation à une l’utilisation du numérique vers une recherche d’informations authentifiées et vers une diminution de son utilisation parfois nocive pour les capacités intellectuelles et la santé des jeunes. Qu’en pensez-vous ?

 

1 argument pour ∨

Thomas Prévost
#1020, le 03/03/2015 - 10:20

Merci Aurélien pour cette proposition que je supporte complètement. 

Les jeunes sont déjà confrontés aux outils numériques dès le plus jeune age et je crois que cela rentre dans le cadre de l'Education Nationale d'aider les collégiens et lycéens à utiliser de manière raisonnable ces outils.

Malgré le fait qu'il est très difficile pour l'établissement scolaire de modérer l'usage que font les élèves d'internet, enseigner les méthodes de recherches d'information authentifiées - comme vous le suggérez - ne peut qu'améliorer l'utilisation qu'ont les élèves des outils numériques. 

Je soutiens aussi le fait que l'établissement scolaire peut utiliser le numérique comme un outil tout en laissant de la place aux échanges hors ligne.

Thomas

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée